Qu'allons-nous manger (et boire) en 2018?

©Frites Atelier

Des friteries haut de gamme ouvertes par des cuisiniers étoilés. Des vins "nature" de plus en plus présents dans les restaurants, bars à vins et cavistes. Et aussi, deux alcools mexicains. Voilà des tendances qui vont sans doute encore se développer l’année prochaine.

Des frites étoilées et toquées

Il avait été gratifié de trois étoiles au Michelin pour son restaurant "‘t Oud Sluis" aux Pays-Bas, avant d’ouvrir "The Jane" à Anvers (deux macarons au célèbre guide rouge). Et puis, Sergio Herman a décidé d’ouvrir des friteries très haut de gamme à l’instar de ses restaurants, Frites Atelier. Après Amsterdam, Utrecht et La Haye, c’est à Anvers qu’il a ouvert sa troisième "friterie". Et ça marche… La preuve: on y fait la file.

→ Comptez au moins un quart d’heure (et davantage aux "heures de pointe"). Et pas de réservation possible: on n’est quand même pas dans un resto gastro!

Frites Atelier

Le paquet? 3,50 euros. Raisonnable. Les sauces? 1,50 euro. On choisit la mayo aux truffes ou au basilic. Et le menu frites, sauces et carbonades coûte 8 euros.

La star néerlandaise fait des émules: à Namur, Carl Gillain ("L’Agathopède"), un ancien de Top Chef, vient également d’ouvrir sa friterie haut de gamme, Charles & the fries. Une tendance qui ne fait que commencer.

Vin nature: le bio "jusqu’au boutiste"

La démarche se veut quasi philosophique, stade ultime de la culture biologique et biodynamique. On commence à les voir partout ces "vins nat’": chez les cavistes, les restaurants, les bars à vin et même dans les enseignes de nos grands distributeurs.

Sans intrants chimiques dans les vignes et lors des vinifications, ils veulent représenter le caractère vivant, originel, du raisin et du vin. Oui, bien sûr, ils peuvent présenter au débouchage des déviances aromatiques peu agréables mais qui, souvent, s’estompent, disparaissent, après un passage en carafe (vivement conseillé).

Le succès est au rendez-vous et de plus en plus de producteurs osent le vin nat’. En France, mais aussi en Italie, Espagne, Serbie, Grèce, Etats-Unis… Quelques bonnes adresses à Bruxelles: Titulus (caviste et bar à vins), Tarzan et La Buvette (bar à vins, restaurant).

Tequila et Mezcal: ¡ Arriba Mexico!

La tendance est mondiale. Sur les trois alcools considérés aujourd’hui comme les plus “trendy”, deux sont mexicains.

Tequila, sel, citron... pourquoi ce rituel?

Avec le Gin, la Tequila et le Mezcal sont devenus les chouchous des mixologues de nombreux pays. Et la vogue arrive (encore timidement) en Belgique. Un salon fut même dédié à ces deux spiritueux mexicains (dont l’un, la Tequila, bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée), en octobre dernier, à Gand. Et des "Mezcalerias" commencent à s’ouvrir dans de nombreuses villes européennes.

La vente de la marque de Tequila "Casamigos" appartenant à Georges Clooney et quelques associés a fait le "buzz" voici quelques mois: elle fut vendue au géant britannique des spiritueux, Diagéo, pour un milliard de dollars!

©AFP

A Bruxelles (et même sans doute dans le monde), "Floris Tequila" fut le premier bar à Tequila&Mezcal rassemblant 500 étiquettes différentes! Et chez "Humus&Hortense", toujours à Bruxelles, le mixologue Mathieu Chaumont est devenu un spécialiste des cocktails à base de Tequila et Mezcal.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content