TRAKK, le hub créatif qui transforme Namur

(c) TRAKK

TRAKK, un nouvel espace dédié aux industries culturelles et créatives (ICC), s’est ouvert début février dans le centre de Namur. Après l’inauguration de Delta et avant celle du Pavillon du KIKK Festival, TRAKK participe à changer le visage de la capitale de la Wallonie.

Les hubs culturels de Namur
TRAKK

Avenue Reine Astrid 16, 5000 Namur (Google Map)

KIKK FESTIVAL

Rue de l'Evêché, 10, 5000 Namur (Google Map)

LE DELTA

Avenue Fernand Golenvaux 18, 5000 Namur (Google Map)

Gilles Bazelaire, fondateur de l’agence créative Dogstudio et du désormais célèbre KIKK Festival (L’Echo du 1/11/19) est aux anges. L’inauguration de TRAKK, projet dont il est (aussi !) à l’initiative a réuni plus de 400 personnes dans le centre de Namur: "C’est fou le nombre de gens qui sont intéressés et trouvent que ça manquait. Quand j’ai lancé ma boîte à Namur, il y a 15 ans, j’aurais rêvé d’avoir un lieu comme celui-là." Il a donc participé à le créer.

Testé pendant trois ans à Salzinnes, à quelques centaines de mètres de là, la première version de TRAKK était dix fois plus petite: "On a loué un bâtiment temporaire de 300 mètres carré à l’Université de Namur pour prototyper le lieu et le vivre. Cela nous a permis de créer une communauté, d’analyser l’intérêt du secteur, de tester les bureaux pour entreprises (il y en a six à présent implantées au TRAKK) ainsi que le fablab où l’on sait maintenant que l’on doit privilégier certaines machines plutôt que d’autres.”

«Quand j’ai lancé ma boîte à Namur, il y a 15 ans, j’aurais rêvé d’avoir un lieu comme celui-là.»
Gilles Bazelaire
Dogstudio, KIKK Festival, TRAKK

Fin 2019, 400 personnes passaient chaque mois par TRAKK pour travailler, participer à une réunion, un événement ou un atelier. Il était temps de déménager. Avec ses 3000 mètres carré, le nouveau TRAKK ne se refuse rien: fablab ultra équipé, 16 bureaux, 80 postes de coworking, des salles de réunion, des terrasses avec vue sur l’eau, une cantine et une zone détente accessible à tous. "On associe coworking + fablab ce qui est nouveau, à ma connaissance", s’enorgueillit Gilles Bazelaire. 

Visite du nouveau TRAKK

Un nouvel écosystème qui change le visage de Namur

TRAKK participe à la redynamisation du cœur de la ville: "La particularité des ICC est de se réunir en centre urbain plutôt que sur les zonings. Cela ne correspond pas à tout le monde, mais bien à ce secteur qui, en Wallonie en général, est demandeur de ce type d’espaces."

«On associe coworking + fablab ce qui est nouveau, à ma connaissance.»
Gilles Bazelaire
Dogstudio, KIKK Festival, TRAKK

Le centre culturel Delta récemment ouvert après des années de travaux (L’Echo de septembre dernier), le futur pavillon du KIKK dont l’inauguration est prévue en 2020 forment avec TRAKK un réseau de projets qui changent la manière de vivre l’expérience culturelle ou de travailler pour le secteur des ICC à Namur: "Il y a 15 ans, une salle de concert fermait, on ne trouvait que deux ou trois agences créatives très classiques. Aujourd’hui, l’offre immobilière et culturelle s’est considérablement enrichie."

(c) TRAKK

Citons encore la Haute Ecole Albert Jacquard et ses formations en jeux vidéo ou animation 3D, l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) et sa section musique électronique, l’Université de Namur qui s’est déployée en centre-ville, "puis une multitude d’activités, suite au lancement du KIKK avec l’arrivée de nouvelles agences créées par d’anciennes et d’anciens de chez nous. C’est un vrai écosystème autour de l’industrie culturelle."

TRAKK est porté, outre le KIKK, par le Bureau Économique de la Province de Namur (BEP) et l’UNamur qui gèrent et animent ensemble ce hub créatif où près de 10 personnes travaillent à temps-plein. Un projet qui est largement financé par différents programmes européens et wallons. "La capacité d’autosuffisance est à améliorer", reconnaît Gilles Bazelaire.

(c) TRAKK

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés