Publicité

À la rencontre des sommeliers du jeu

Jeux d'adresse, jeux de réflexion, jeux d'ambiance, jeux de stratégie: on trouve de tout à La Luck. Et nul besoin de connaître les règles, les sommeliers sont là pour vous les expliquer. ©Tim Dirven

À La Luck, un bar à jeux situé à Ixelles, des sommeliers d'un type particulier vous aiguillent vers le jeu de société qui enchantera votre tablée. Cerise sur le gâteau, ces sympathiques sherpas prennent le temps de vous en expliquer les règles, vite, et bien!

Samedi soir, 19 heures. Dans la grande salle tout en longueur située au rez-de-chaussée de La Luck, en prolongement du bar, les tables grouillent déjà de trentenaires réjouis étanchant leur soif. Les lampions colorés de l'extérieur ont fait place à d'autres guirlandes lumineuses, dans un décor tellement kitsch qu'il transcende le kitsch. L'ambiance est amicale, presque familiale, dans ce bar à jeux de la rue Washington, à Ixelles, mais étrangement, pas le moindre jeu en vue...

Titouan, le maître des lieux, navigue avec aisance et décontraction parmi les tables, tout comme le reste du personnel d'ailleurs. Il nous accueille, relax – "Salut, tu vas bien?" On ne se connaît pas, mais, à La Luck, le tutoiement est la langue maternelle. Il m'installe au bar en attendant l'arrivée de Tim, notre photographe. L'occasion donc de découvrir une des nombreuses bières que propose la maison – ce sera une Jambe-de-bois, une "triple généreusement houblonnée", dixit la Brasserie de la Senne dont elle est issue.

600
Quelque 600 jeux occupent les étagères de La Luck. L'offre est renouvelée régulièrement au gré de nouveautés ou de valeurs sûres.

La table que j'ai réservée pour trois personnes est prête, notre photographe est arrivé, nous pouvons passer à l'étage, où se dresse face à nous un impressionnant mur peuplé d'une non moins impressionnante multitude de jeux de société en tous genres disposés sur des étagères. On reconnaît un digne ancêtre, le "Stratego", mais aussi et surtout quantité de jeux plus récents faisant déjà figure de classiques pour certains, comme "7 Wonders", "Azul" ou "Codenames", pour ne citer que ceux-là. Au total, quelque 600 boîtes pour tous les goûts et pour toutes les configurations – jeux pour enfants, party games, petits jeux dits "d'apéro", jeux pouvant se jouer à deux, jeux d'adresse, "gros" jeux pour les vrais geeks...

Le marché du jeu de société croulant depuis quelques années sous les nouveautés, qui se succèdent à un rythme effréné, l'échantillon de La Luck est fréquemment renouvelé au fil de sorties récentes ou de valeurs sûres à (re)découvrir, grâce à un partenariat avec la boutique Dédale située non loin. Les sommeliers du jeu de La Luck se réunissent régulièrement afin de choisir parmi les nouveautés les pépites qui viendront garnir leurs étagères. D'autres jeux les quitteront – Titouan réfléchit à une manière socialement responsable de leur donner une seconde vie.

"On recrute au feeling"

C'est donc à l'étage que l'on joue ici, le tout en échange d'une petite PAF de 5 euros par personne pour toute la soirée, quel que soit le nombre de jeux auxquels vous jouez. Nous commandons nos boissons, puis Maëlle, sommelière du jeu de son état, se dirige vers notre table pour nous demander tout sourire à quel genre de jeux nous aimerions jouer. Cette jeune recrue travaille à La Luck depuis quelques semaines à peine, mais elle a déjà ingurgité les règles d'un paquet de jeux et, à l'évidence, elle assure. Elle a postulé au lendemain d'une soirée passée à La Luck, à l'occasion de son anniversaire, et a été engagée dans la foulée.

"Au début, j'étais tentée d'aller vite pour expliquer les règles. Mais un collègue m'a dit qu'il valait mieux prendre cinq minutes de plus et sentir que tout le monde autour de la table était bien dans le jeu."
Maëlle
Sommelière du jeu

Pour nous, en attendant le repas, ce sera "Papayoo", un chouette petit jeu de plis sorti il y a une dizaine d'années. Notre sommelière nous en explique les règles avec clarté et simplicité. "Au début", nous dit-elle, "j'étais tentée d'aller vite pour expliquer les règles, de crainte que d'autres clients n'attendent trop longtemps; mais un collègue m'a dit qu'il valait mieux prendre cinq minutes de plus et sentir que tout le monde autour de la table était bien dans le jeu."

Tout de suite, nous entamons un tour de chauffe en compagnie de notre sommelière, après quoi elle nous laisse poursuivre la découverte de ce petit jeu malin pour aller rejoindre d'autres tables, sans manquer de repasser par chez nous de temps à autre, pour s'assurer que tout se passe bien. Les sommeliers de La Luck sont tous bilingues français-anglais. "On recrute dans notre bulle, au feeling", explique Titouan, qui se souvient des mots du fondateur de l'établissement lillois: "Je n'engage que des gens avec qui je pourrais partir en vacances." 

Nos parties de Papayoo s'enchaînent, jusqu'à ce que le moment soit venu de nous sustenter. Nous avons opté tous les trois pour un surprenant hot-dog végétal, très savoureux, accompagné de frites parfaitement cuites. La carte est éclectique et fait la part belle au bio et au local, avec des plats très soignés évoluant généralement dans le registre gourmand et équilibré. Petite particularité: La Luck propose aussi quelques spécialités dont les Québécois sont friands, comme les pancakes au sirop d'érable (au brunch ou au goûter) ou la fameuse poutine.

C'est au Québec qu'est né le concept de "sommelier du jeu". Un Lillois décide de l'importer en France. La Luck fera son apparition à Lille il y a cinq ans, avant de débarquer à Bruxelles à la fin de l'été 2019.

C'est un clin d'œil au Québec, où est né le concept de "sommelier du jeu". Un Lillois, épaté par cette idée, lors d'un séjour à Montréal, décide de l'importer en France. La Luck fera son apparition à Lille il y a cinq ans avant de débarquer à Bruxelles à la fin de l'été 2019. À quelques mois donc de l'irruption du covid dans nos contrées.

Confinement créatif et solidaire

Ces nombreux mois de confinement et de restrictions sanitaires, l'équipe de La Luck les traversera en jouant la carte de la créativité et de la solidarité, de concert avec plusieurs associations: collecte et distribution des invendus dans les restaurants et les supermarchés, jusqu'à offrir 150 repas par jour – "pas lucratif bien sûr, mais une chouette énergie sociale", résume Titouan –, ouverture d'un beer shop le samedi – en collaboration avec des friperies et créateurs bruxellois, entre autres, ce qui leur permettra au moins de payer le loyer –, distribution de jeux aux victimes des inondations... Aujourd'hui, les affaires ont bien repris, et l'équipe dirigeante songe à présent à l'ouverture d'un bar à jeux à Amsterdam et au brassage de bières estampillées "La Luck".

La bière (au fût ou en bouteille) occupe en effet une place de choix dans la carte, aux côtés de quelques bons vins au verre, de cocktails et de mocktails, entre autres. Les choses sont manifestement bien pensées dans cette brasserie ludique, du service à la carte en passant bien sûr par les jeux, au point qu'on osera lâcher qu'à La Luck, sous des airs de ne pas y toucher à la Fred Astaire, rien n'est laissé au hasard.

"Un job de rêve!"

D'autres jeux prennent le relais de "Papayoo" à notre table, à commencer par "Wazabi", qui nous fera dire à notre sommelière qu'on aimerait "quelque chose d'un peu plus costaud", alors que la salle entonne un fracassant "joyeux anniversaire" pour un de ses heureux jubilaires. Il y a du bruit, l'ambiance est festive. Maëlle nous fera encore découvrir  l'excellent coopératif "The Crew", sacré meilleur jeu de l'année en France (2021) et en Allemagne (2020), dans la catégorie Connaisseurs, après quoi la soirée touchera tout doucement à sa fin. Notre sommelière a les traits un peu tirés. "C'était une grosse journée", confie-t-elle, "mais c'est vraiment un job de rêve!"

Lire aussi notre dossier consacré au gaming

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés