Chassepierre, une success story wallonne

©BELGAIMAGE

Niché au coeur de la province du Luxembourg, Chassepierre, petit village de l’entité de Florenville, accueille chaque année l’un des rendez-vous les plus importants des arts de rue en Europe.

Foisonnant et joyeux, installé dans un cadre exceptionnel, ce festival "à la campagne", comme aime à le rappeler sa directrice artistique Charlotte Charles-Heep, convoque le gratin du cirque, de la danse acrobatique et du théâtre de rue, à l’occasion de cette 45e édition placée sous le signe des "Libres délires", une thématique propice à l’évasion.

"Ce qui nous guide, c’est l’idée de faire sortir la programmation des codes officiels."
Charlotte Charles-Heep
Directrice artistique

"C’est en faisant la sélection que la thématique m’est apparue. Je me suis rendu compte que la plupart des spectacles dégageaient une forme de folie, de dinguerie, explique Charlotte Charles-Heep. De manière générale, ce qui nous guide, c’est l’idée de faire sortir la programmation des codes officiels, d’offrir des moments de liberté, de permettre au spectateur de rêver, de s’évader du quotidien."

Il y a, chaque année, un véritable engouement autour de ce festival qui a su, au fil du temps, fidéliser un public à la recherche à la fois d’une programmation hors des sentiers battus et d’une ambiance conviviale qui convient tant aux enfants qu’aux adultes.

Avec ses 25 à 30.000 spectateurs venus des quatre coins de Belgique mais aussi de France et des Pays-Bas, le festival international de Chassepierre représente également, outre l’un des rendez-vous culturels les plus importants de la région, une véritable manne économique. "Chaque année, une bonne partie des festivaliers réservent déjà leur logement pour l’année suivante."

Teaser


Engouement indéniable

Loin de se reposer sur un succès qui ne se dément pas, le Festival de Chassepierre poursuit son développement sous la férule de sa jeune directrice qui en a pris les commandes il y a quatre ans. "Grâce à l’acquisition d’un lieu dans le village, nous pouvons désormais accueillir des artistes en résidence. Nous souhaitions depuis quelques années déjà faire évoluer le festival, l’ouvrir à la création et l’inscrire dans un réseau européen de festivals des arts de rue. Nous avons donc aussi développé un projet européen avec quatre autres lieux, trois en France et un en Angleterre."

Deux compagnies belges, Les Chemins de Terre et Victor B. présenteront une première version de leur travail. Les Souffleurs commandos poétiques, compagnie française dont les spectacles se sont joués dans le monde entier, proposent, eux, leur nouvelle création.

Développé avec l’aide des habitants du village, pour la plupart bénévoles, Chassepierre propose au total près d’une soixantaine de spectacles tout au long du week-end.

Les 18 et 19 août. www.chassepierre.be

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content