Publicité

Cracco rejoint la Monnaie, Davignon quitte Bozar

©Kristof Vadino

Les conseils d'administration BOZAR, La Monnaie et de l’Orchestre national ont été renouvelés ce vendredi. 16 femmes, 15 hommes. Les profils sont variés.

"Les CA de BOZAR, La Monnaie et l'Orchestra national sont renouvelés après un appel à candidature unique dans l’histoire de ces institutions. 16 femmes, 15 hommes. Des profils variés, de tout âge, au service de la culture", s'est exprimée vendredi dans l'après-midi la vice-Première ministre Sophie Wilmès, en charge des Institutions culturelles fédérales, en sus des Affaires étrangères.

"Avec pas moins de 469 candidatures, le choix a été particulièrement difficile"
Sophie Wilmès
Vice-Première ministre

Au total, pas moins de 469 candidatures ont été déposées auprès de la Chancellerie, apprend-on. Mais après un choix dit "particulièrement difficile", les nouveaux administrateurs sont désormais connus et en ligne avec ce que nous vous annoncions il y a quelque jours.

C'est ainsi par exemple que le patron d'Interparking, Roland Cracco, fait son entrée au conseil de la Monnaie, qui reste présidé par l'actuel CEO d'RTL Belgium Philippe Delusinne. Côté business, l'on y retrouvera par exemple l'ex-président de la Fevia Jean Eylenbosch ou l'ex-patron de Cofinimmo Jean-Edouard Carbonelle, désormais président du Belgian Infrastructure Fund notamment. Côté politique, la députée bruxelloise Clémentine Barzin (MR) a elle fait un pas de côté, quand Laurette Onkelinx (PS) a fait son arrivée au sein de l'institution.

À Bozar, Étienne Davignon a là laissé la présidence à Isabelle Mazzara, actuelle directrice de l'ULB et ex-patronne du SPF intérieur après une carrière dans les cabinets ministériels libéraux francophones et flamands (Duquesne, Turtelboom, De Block). Elle sera épaulée notamment d'Hakima Darhmouch, ex-présentatrice du JT de RTL et aujourd'hui responsable du pôle culture à la RTBF, de même que de l'administratrice de société cotée la plus connectée de Belgique Hilde Laga.

Les administrateurs sont désignés pour une période de six ans, sauf à l’ONB où la loi prévoit, là, des mandats de trois ans.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés