interview

Jean Van Hamme: "Où est passée l'imagination? Aujourd'hui, la BD instruit, mais elle ne fait plus rêver"

Jean Van Hamme ©Kristof Vadino

Jean Van Hamme, le père de Thorgal et de Largo Winch, ne s'ennuie jamais. Il lit, réfléchit, travaille sur des scénarios. Et attend de pied ferme de pouvoir repartir en voyages.

Il avait prévenu: il ne boit plus une goutte. Juste du Degré Zéro, qu'il ira chercher lui-même. Arrivé sur place, de fait Jean Van Hamme ne boit plus rien du tout, même pas du Degré Zéro.

Dans l'embrasure de sa double porte d'entrée, couleur bol d'Arménie et design seventies, Jean Van Hamme apparaît comme il est: droit comme un général à la retraite, le ton aigre-doux, tantôt grand sourire, tantôt du style je "mordille". Par exemple, lorsqu'il apprend le retard du photographe, il lâche: "on lui ouvrira." Avant d'ajouter en grinçant "peut-être".

Quand il traverse son grand appartement, en quête d'un endroit où s'installer pour l'apéritif, il peste sur le calcul du cadastre bruxellois et le prix exorbitant du précompte immobilier qui lui est lié, tout en reconnaissant qu'il vit quand même dans un bel endroit. Dans le couloir, nous passons devant le bureau de madame Van Hamme. L'occasion d'apprendre que d'ordinaire, c'est là qu'il prend son apéritif, mais aujourd'hui "avec le Covid, la pièce serait trop petite".

Du coup, on fera comme "quand les amis viennent", à savoir dans des petites chaises d'inspiration Louis XVI, posées pile entre la cuisine et le salon. De toute façon, même sans le Covid, on n'aurait quand même pas été dans un bar ou dans un café: "ils sont tellement tristes ici qu'on y met les pieds qu'à l'étranger."

Madame Van Hamme

"On", c'est lui et Huguette, 45 ans de vie commune, et un couple qu'il qualifie de "bonheur permanent". "Ici", c'est Uccle et "l'étranger", c'est le monde entier car "on adore voyager".

Depuis un an, donc, Jean Van Hamme collectionne les dossiers de voyage. L'un s'appelle "annulés", l'autre "reportés". Et quand ça lui prend, avec Huguette, ils vont visiter des coins de leur commune qu'ils connaissent moins et "on s'amuse bien". Dernièrement, ils sont ainsi tombés sur une chapelle "assez moche", archi-vide, où il n'y avait même pas de prêtre. "Dire qu'avant, le curé était le chef moral du village. Parfois, c'était bien aussi, même si on ne les a jamais vus faire quoi que ce soit pour empêcher les maris de battre leurs femmes. En tout cas, bien ou pas, les Églises sont tellement vides qu'ils sont obligés d'importer les curés. Faut voir les mariages. Moi, de toute façon ça, m'est égal: je ne suis pas croyant." Bref, à côté de la Chapelle, il y avait une jolie place et – nous explique-t-il alors – avec un peu d'imagination, dans certaines rues d'Uccle on se serait presque cru au Zoute.

C'est alors qu'Huguette fait son apparition dans le salon. Huguette, la femme-all in one, mais aussi Huguette-le couperet, ou Huguette-la censure qui retoque son mari quand les scénarios ne sont pas assez bons, ou pas assez clairs. En nous quittant, elle glisse: "Nous prendrons l'apéritif quand ce sera l'heure!"

Jean Van Hamme, lui, pense plutôt que l'heure de l'apéritif, c'est l'heure à laquelle la bouteille arrive. Mais bon. Bref, Jean Van Hamme ne boit pas tellement que ça de Degré Zéro. En vrai, depuis qu'il a "arrêté" l'alcool, il fait parfois quelques exceptions. "Disons que je suis un collectionneur d'exceptions", conclut-il ainsi, de plus en plus en forme.

La santé? Très bien merci. Il a déjà eu sa première dose de vaccin, bientôt la seconde. Ensuite, bye-bye ciao, "on descend pour 3 mois dans le midi", et non, "même pas peur du Covid ni du vaccin, je me fais bien vacciner chaque année contre la grippe, alors…".

Revoir ses classiques

Le confinement? Non, il ne s'est pas ennuyé une seconde. D'ailleurs, il n'a même pas allumé Netflix, même s'il avoue ne pas être certain d'être capable de le faire non plus. Non, comme Huguette a entrepris un travail personnel sur la création et l'organisation de la chrétienté "pour ne pas s'emmerder", Jean Van Hamme en a profité pour revoir ses classiques.

"Jeune, je n'avais lu la bible qu'en diagonale. Et encore, pour mes scénarios."

"Jeune, je n'avais lu la bible qu'en diagonale. Et encore, pour mes scénarios." Par conséquent, et pour suivre la conversation à table, Jean Van Hamme s'est plongé dans saint Augustin et les commentaires de son œuvre. "Remarquable. Il faut dire qu'à la différence d'autres saints, Augustin avait tout de même été un joyeux noceur. Avant qu'il ait la foi, il s'était bien éclaté avec les femmes. Son esprit n'avait pas été bourré de mythologies depuis sa naissance. Il pose donc de vraies questions. Partant du principe que Dieu a créé l'univers, et qu'il a créé la lumière, il dit d'accord, mais 'avant, il y avait quoi?' Il était où, Dieu? Il était dans le noir? Donc, tout son travail consiste à concilier la foi et la raison. Intellectuellement, il faut quand même être fort. Rien à voir avec saint Paul, par exemple, qui était plus dans le marketing du christianisme."

La BD en question

Tout ça, ce sont les conversations du soir. Dans la journée, Jean Van Hamme, lui, continue à travailler. Il termine le troisième tome du Prequel de Largo Winch, dont le tome 1 vient justement de paraître. Concernant la toute fin du tome 3, le papa du play-boy milliardaire explique qu'il rame un peu. "Trois semaines que je suis dessus. Je veux absolument une fin flamboyante et elle le sera. Sauf que là, je ne l'ai pas encore."

Ce n'est pas l'effet "confinement", il confie avoir déjà passé un mois sur la chute d'un Thorgal en se disant "je fais vraiment un métier de merde". Et puis, tout d'un coup: "On trouve!". La fin flamboyante, c'est un peu comme un bon scénario: "c'est la survenance d'une circonstance totalement inattendue, et qui se révèle pourtant totalement logique." "The challenge", à l'entendre.

"La BD, ça instruit, mais ça ne fait pas rêver. Souvent je me demande 'Où est passée l'imagination?'."

Il a d'ailleurs du mal à comprendre ceux qui parviennent à pondre 10 scénarios par an, pas toujours un gage de qualité, surtout si l'on songe à toutes ces BD qui sortent aujourd'hui. "350 pages, et encore, toutes dessinées avec le coude", souvent des biographies de grands hommes d'ailleurs, mais à propos desquelles Jean Van Hamme reconnaît que certes "ça instruit, mais ça ne fait pas rêver. Souvent je me demande 'Où est passée l'imagination?'."

Du bruit se fait entendre dans la cuisine. C'est Huguette. Jean Van Hamme, lui, se dit que finalement, ce serait peut-être bien l'heure de l'apéro.

*

5 dates clés du père de Largo Winch

1976: au mois d'avril, je démissionne de mon poste de directeur chez Philips Belgique. Je venais d'avoir une promotion qui m'aurait amené au Mexique. Je sentais que si j'acceptais, j'aurais fini PDG à 65 ans, sans rien faire d'autre de ma vie.

1976: en juillet, je rencontre Huguette lors d'un dîner où nous étions chacun accompagné par quelqu'un d'autre. Á la fin de la soirée, nous sommes repartis ensemble.

1976: en août, je rencontre l'illustrateur polonais Grzegorz Rosinski qui voulait faire de la BD. Il me donne l'envie d'écrire un scénario pour lui : ce sera Thorgal.

1976: en septembre, je signe chez Mercure de France pour mon premier roman, Largo Winch. Sur les 10 éditeurs contactés, 7 réponses étaient positives, mais j'ai fait l'erreur de signer avec le premier qui m'avait répondu.

1996: après 20 ans de vie commune, nous nous marions avec Huguette. Une journée formidable à Jodoigne, entourés de nos enfants, de nos petits-enfants et de nos amis.

Que buvez-vous?


Apéro: un Kir vin blanc.

Á table: très souvent de l'eau, mais aussi du vin blanc. Mon préféré reste le condrieu.

Dernière cuite: après un dîner chez des amis. Nous étions tellement beurrés, avec Huguette, que l'un tenait le volant pendant que l'autre appuyait sur l'accélérateur. C'était il y a 35 ans. Je ne sais toujours pas comment nous sommes rentrés vivants.

Á qui payer un verre: à Jack London. Un écrivain qui – comme Alexandre Dumas – a marqué ma jeunesse, mais m'a surtout donné l'envie d'écrire. Sa plus belle œuvre reste "Le vagabond des étoiles".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés