L'année de Vadot: la politique belge

©Vadot

L'année de Vadot (3/6) | Sophie Wilmès, Première ministre en affaires courantes, reçoit mi-mars les pleins pouvoirs pour une durée de trois mois afin de lutter contre la pandémie de Covid-19. Sans gouvernement de plein exercice depuis les élections de mai 2019, la Belgique parvient finalement à mettre sur pied la coalition Vivaldi, regroupant le MR, l’Open VLD, le PS, le sp.a, le CD&V, Groen et Ecolo. Alexander De Croo devient le nouveau locataire du "16".

15 mars - Sophie Wilmès obtient les pleins pouvoirs pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, alors que Bart De Wever perd ses nerfs, disant tout et son contraire d’un jour à l’autre.

©Vadot

23 mai - Alors que les pleins pouvoirs octroyés au gouvernement Wilmès en raison du coronavirus vont bientôt prendre fin, la situation politique est toujours bloquée depuis les élections fédérales de mai 2019.

©Vadot

24 juin - Le Conseil national de sécurité (CNS) donne son feu vert aux camps scouts, la Première ministre ayant lors d’un précédent CNS marqué les esprits à propos de la reprise des sports à deux personnes, donnant en exemple la pratique du kayak.

©Vadot

19 août - Le nouveau président de l’Open VLD Egbert Lachaert devient formateur royal.

©Vadot

24 septembre - Georges-Louis Bouchez, le président du MR, exaspère tous les négociateurs, mais un accord est trouvé pour former le gouvernement Vivaldi, composé du MR, de l’Open VLD, du PS, du sp.a, du CD&V, de Groen et d’Ecolo.

©Vadot

29 septembre - 16 mois après les élections fédérales, la Belgique a enfin un nouveau gouvernement.

1er octobre - Alexander De Croo, qui avait «débranché la prise» du gouvernement Leterme en 2010, déclenchant à l’époque la plus longue crise politique de l’histoire du pays, devient Premier ministre.

©Vadot

Rendez-vous le 29 décembre pour les meilleurs dessins de Vadot sur les Etats-Unis en 2020.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés