Philippe Geluck prêt à faire une croix sur le musée du Chat

Philippe Geluck lors d'une exposition de ses œuvres à Paris en 2014. ©BELGAIMAGE

Face à la polémique, le dessinateur Philippe Geluck se dit prêt à abandonner son projet de musée du Chat.

Le dessinateur Philippe Geluck, père du Chat, s'est dit ce dimanche prêt à retirer son projet de musée dans le centre de Bruxelles devant la polémique suscitée par celui-ci. En préparation depuis des années déjà, le projet muséal s'est vu délivrer la semaine dernière un permis d'urbanisme à deux pas de la place Royale. Assorti d'une intervention publique à hauteur de 9 millions d'euros, ce projet de musée a toutefois suscité une levée de boucliers auprès de certains artistes. Une pétition publique a déjà rassemblé quelque 4.500 signatures contre ce musée du Chat.

"Si on trouve un meilleur usage pour ce bâtiment, je suis prêt à me retirer de ce projet."
Philippe Geluck
Père du Chat

Confronté à certains de ses détracteurs sur le plateau de "Ce n'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVI), le dessinateur belge s'est dit prêt à abandonner l'idée vu la polémique. "Si on trouve un meilleur usage pour ce bâtiment, je suis prêt à me retirer de ce projet", a-t-il dit dimanche.

Philippe Geluck caresse depuis des années l'idée de créer un musée pour accueillir son Chat, aujourd'hui mondialement célèbre. Le dessinateur avait alors reçu des propositions de deux villes françaises pour accueillir le félin de papier. Inquiet de voir ce patrimoine filer à l'étranger, la Fédération Wallonie-Bruxelles, puis la Région bruxelloise, avaient entamé des discussions avec l'artiste pour créer ce musée dans la capitale belge où le Chat avait vu le jour il y a plusieurs décennies déjà.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés