Un "rat" de Banksy subtilisé en plein cœur de Paris

L'œuvre de Banksy était apparue le 25 juin 2018 au Centre Pompidou et avait été revendiquée le lendemain sur le compte Instagram de l'artiste. ©Instagram / Banksy

C'est la seconde fois en un an qu'une oeuvre de Banksy a été volée dans la capitale française. Le Centre Pompidou a déposé plainte et une enquête est en cours.

Le "street-artist" le plus connu du monde est à nouveau dans l'actualité bien malgré lui. La scène se passe dans le centre de Paris, à quelques pas du Centre Georges Pompidou. Une oeuvre attribuée à Banksy a été dérobée dans la nuit de dimanche à lundi. Il s’agit d’un de ses fameux rats, affublé ici d’un foulard et jouant avec ce qui ressemble à un cutter, l'outil de prédilection du pochoiriste. Le graffiti en question, clin d’œil aux 50 ans de Mai '68, était apparu en juin 2018. Il se trouvait sur l'envers du panneau d'entrée du parking souterrain du Centre Pompidou et a été découpé à l’aide d’une scie.

Plainte du Centre Pompidou

L’affaire est prise très au sérieux par la police et une enquête pour "vol d’oeuvre d’art" est ouverte à la suite d’une plainte du musée parisien qui précise toutefois ne pas être le propriétaire de l’oeuvre. "Une première tentative de dégradation ou de vol avait été interrompue en juillet 2018 par les agents de sûreté du Centre Pompidou, effectuant leur ronde autour du bâtiment", précise encore le centre culturel.

Des peintures du mystérieux artiste britannique sont régulièrement dérobées à travers le monde. Fin janvier, une autre œuvre de Banksy avait été volée dans la capitale française: marquée "hommage aux victimes du 13/11", elle se trouvait sur une porte-arrière de la salle de spectacles parisienne du Bataclan.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect