Eric Vuillard remporte le prix Goncourt 2017

Eric Vuillard récompensé par Bernard Pivot ©AFP

L'Académie Goncourt a décerné son prix littéraire à Eric Vuillard pour "L'Ordre du jour." Le Renaudot est attribué à Olivier Guez pour "La Disparition de Joseph Mengele." Deux ouvrages et une même période de l'histoire: le nazisme.

Eric Vuillard remporte le prix Goncourt 2017. Pour Bernard Pivot, président du jury, l'oeuvre primée, "L'Ordre du jour", est "une leçon de littérature et une leçon de morale politique."

Eric Vuillard


Après "Congo" et "14 Juillet", Eric Vuillard a en effet poursuivi son infiltration de la Grande Histoire. Avec "L'Ordre du jour", il s’attaque à l’Allemagne des années 30. Il retrace l’inertie coupable et la succession de lâches compromissions qui ont mené à l’annexion de l’Autriche. Au fil des pages, il s'intéresse ainsi au rôle des industriels allemands dans la montée du nazisme.

Février 1933, une réunion secrète se tient à Berlin autour d'Hermann Goering et du nouveau chancelier Adolf Hitler. Elle réunit "le nirvana de l'industrie et de la finance": Gustav Krupp, Wilhelm von Opel, le patron de Siemens, d'IG Farben... Le nazisme s'effondrera mais, rappelle Vuillard, BASF, Bayer, Agfa, Opel, IG Farben, Siemens, Allianz, Telefunken... "tous survivront au régime et financeront à l'avenir bien des partis à proportion de leur performance".

Le prix Goncourt 2016 avait été décerné à Leïla Slimani pour "Chanson douce". La jeune femme vient par ailleurs d'être choisie par le président français, Emmanuel Macron, pour représenter la France au Conseil permanent de la francophonie.

Eric Vuillard figurait parmi les quatre finalistes du célèbre prix littéraire. Les autres finalistes étaient Yannick Haenel ("Tiens ferme ta couronne"), Véronique Olmi ("Bakhita") et Alice Zenifer ("L'Art de perdre").

©Document

Le prix Goncourt, c'est quoi?

Créé en 1902 et attribué pour la première fois en 1903, ce prix littéraire récompense des auteurs d'expression française. Il est ainsi le plus ancien prix mais aussi le plus prestigieux.

Il est décerné chaque année début novembre par l'Académie Goncourt, composée de 10 membres et présidée par Bernard Pivot. A ses côtés, on retrouve notamment Virginie Despentes (depuis 2016), Eric-Emmanuel Schmitt (depuis 2016), Didier Decoin (depuis 1995) ou encore Françoise Chandernagor (également depuis 1995).

Depuis 1914, les membres du Goncourt se retrouvent au restaurant Drouant, à Paris. C'est là que chaque premier mardi du mois, dans un salon au premier étage du restaurant, ils se réunissent. L'attribution du prix est effectuée à l'issue d'un scrutin en 14 tours. 

En 2005, L'Académie avait récompensé le Belge, François Weynergans, et son ouvrage "Trois jours chez ma mère".

Olivier Guez décroche le prix Renaudot

Olivier Guez remporte le prix Renaudot pour son livre "La disparition de Joseph Mengele". Olivier Guez revient sur "l'ange de la mort" d'Auschwitz, qui a fui en Argentine sans jamais regretter ses actions pendant la guerre.

Le Renaudot de l'essai revient à Justine Augier pour "De l'ardeur", un portrait de Razan Zaitouneh, une héroïne disparue de la révolution syrienne.

En 2016, Yasmina Reza et son "Babylone" avaient été primés. Le prix pour l'essai était attribué à Aude Lancelin ("Le Monde libre"). Le prix pour le livre de poche revenait à Stéphane Janicot (La Mémoire du monde")

Le Renaudot est attribué dans la foulée du prix Goncourt. Créé en 1926 par des journalistes et des critiques littéraires, il est aussi décidé depuis le restaurant Drouant à Paris. Le jury attend d'ailleurs l'énoncé du prix Goncourt pour annoncer ses lauréats.

Outre le prix Renaudot de l'essai et du livre de poche, le jury a aussi développé le prix des lycéens.  

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content