Réparons le vivant! lance la philosophe politique Corine Pelluchon

Corine Pelluchon.

Dans "Réparons le monde", la philosophe politique Corine Pelluchon interroge notre capacité à relever le défi climatique et à promouvoir plus de justice envers les autres, y compris envers les animaux. Une voix vivifiante.

 

Essai

♥ ♥ ♥ ♥

«Réparons le monde: Humains, animaux, nature». Corine Pelluchon

Rivages poche, 285 p., 8,80 euros (parution le 28 mai).

Le temps d’arrêt et ce retrait nous invitent à "ne pas aggraver le désordre en se résignant à la dérégulation engendrée par notre modèle de développement" mais à réparer le monde. Qui, mieux que Corine Pelluchon – qui vient de recevoir le Prix de la pensée critique Günther Anders en Allemagne pour l’ensemble de son œuvre – pour refonder une nouvelle alliance entre l’homme, l’animal et l’environnement?

Avec Cynthia Fleury, elle est une des voix innovantes de la philosophie politique. Corine Pelluchon, dont chaque ouvrage est salué et couronné par ses pairs, a élaboré à partir d’une brisure intime – la mort accidentelle de son jeune frère – une pensée de la fragilité pour étudier les ruptures d’harmonie avec le vivant. L’homme pense toujours à sa mesure, mais elle étend la proposition en l’envisageant aussi du point de vue de l’animal et de la nature, et voit combien notre sentiment de toute-puissante à induit un déséquilibre et des destructions qui ne peuvent plus être ignorés.

Un nouveau contrat social

Notre façon d’user, d’abuser des ressources de la Terre, conduit à sa dévastation et par ricochet nous atteint par des crises économiques et sociales majeures. Nous le voyons, en effet: la perte du milieu sauvage est cause de la mobilité d’un virus qui a dû migrer et s’adapter, comme nous allons devoir aussi devoir le faire, lit-on sous la plume de celle qui en appelle à une autre cohésion entre humains, animaux, nature.

«Le sujet sur lequel repose la théorie politique n’est plus un individu abstrait, défini par sa seule liberté, mais un être qui partage l’espace avec d’autres vivants»
Corine Pelluchon
Philosophe

Cette fille d’agriculteur, éleveur de bovins en Charente, est devenue végétarienne par intolérance à la souffrance animale aussi bien qu’à celle des salariés de l’industrie alimentaire intensive. Ce nouvel humanisme, arrimé à la pensée de Levinas et de Leo Strauss dont elle est spécialiste, s’est élaboré au contact des personnes âgées hospitalisées, et à conduit à forger une éthique de la vulnérabilité, du soin et des vertus. Comment ne pas l’entendre, nous qui avons vu combien la vie des autres nous est précieuse et combien prendre soin d’autrui nous aident aussi à "dire qui nous sommes" comme l’écrit Corine Pelluchon.

CORINE PELLUCHON // Antivirus Philosophique Nº9

Une justice universelle

Son précédent ouvrage "Les Nourritures" (Point-Seuil), met l’accent sur tout ce qui nous nourrit, corps et âme, jusque et y compris la beauté d’un paysage. Dans "Réparons le monde", elle poursuit son invitation à refonder notre société à la lumière des dégâts environnementaux, du dérèglement du marché agricole et de notre interdépendance avec les écosystèmes. Sa vision est sociétale autant qu’individuelle, et vise à intégrer dans notre démocratie une philosophie de l’existence de la responsabilité, qui prenne en compte la fragilité, à tous les niveaux, en modifiant nos comportements prédateurs pour les autres espèces autant que pour les habitants à l’autre bout du monde.

Corine Pelluchon pose les bases d’un nouveau contrat social "parce que le sujet sur lequel repose la théorie politique n’est plus, comme dans le libéralisme politique classique, un individu abstrait, défini par sa seule liberté, mais un être (…) qui partage l’espace avec d’autres vivants". L’attention portée à une justice universelle permet à cet auteur aussi rigoureuse que sensible, d’inviter chacun d’entre nous à modifier ses actes et ses habitudes pour revivifier une démocratie soucieuse d’un vivre-ensemble qui, ces deux derniers mois, ne nous a jamais paru aussi essentiel.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés