Anne Frank écrivait aussi des blagues salaces

©ANP

Tout le monde connaît le journal d'Anne Frank. Des chercheurs viennent de mettre la main sur deux nouvelles pages du journal intime. D'emblée la jeune fille écrit: "Je vais écrire des blagues salaces".

Des chercheurs ont dévoilé que deux pages du journal intime d’Anne Frank, recouvertes de papier kraft, contenaient des blagues salaces et des réflexions sur le sexe. Du papier kraft avait été utilisé pour recouvrir les deux pages du journal, mais la technologie de traitement de l’image a permis de déchiffrer leur contenu.

"Je vais utiliser cette page pour écrire des blagues salaces", a-t-elle ainsi noté le 28 septembre 1942. L’adolescente juive, âgée de 13 ans, a rédigé quatre blagues licencieuses et ajouté 33 lignes évoquant l’éducation sexuelle et les prostituées.

Quelques mois après avoir recouvert la première inscription, "elle a souligné l’importance d’avoir une éducation sexuelle complète et de qualité, et ne pas comprendre pourquoi les adultes étaient si discrets sur le sujet".

Défendant sa décision de diffuser ces nouveaux textes, la fondation a expliqué que "pendant des décennies Anne est devenue un symbole mondial de l’Holocauste, et Anne 'la jeune fille' a été relayée en second plan. Ces textes ramènent au premier plan la curieuse et, à plusieurs égards, précoce adolescente". On ignore pourquoi cette dernière avait recouvert les pages avec du papier kraft, mais à plusieurs reprises dans son récit, elle évoque la crainte que d’autres puissent lire ses écrits.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content