BD | La bulle du vendredi: L'amour idéal ou l'idéal de l'amour

©Jordi Lafebre - Dargaud

Dans un conte à remonter le temps, Jordi Lafebre déroule le fil d'une histoire d'amour parfaite, d'un romantisme magique que rien ne peut altérer, même le temps.

La première image est la dernière. La première séquence qui relate la rencontre entre ces deux êtres est la première d'une autre vie dont nous ne saurons rien, si ce n'est ce que notre imagination voudra nous laisser croire. Cette première scène de l'album est aussi la dernière de l'histoire d'un amour qui n'a jamais été possible.

Vous n'avez rien compris à cette entrée en matière? C'est assez normal. Jordi Lafebre a réussi avec brio à raconter une histoire d'amour parfaite, un amour idéal, dont les protagonistes ne font que se croiser à deux ou trois reprises. Un amour aussi beau qu'il est pur et (pas si) innocent (que ça). Mais ce n'est pas "qu'une histoire d'amour de plus". Parce que non seulement le mécanisme de cet amour est déjà assez particulier, mais il y a aussi la manière de le raconter.

©Jordi Lafebre - Dargaud

Première séquence du livre donc: celle de la rencontre entre Ana et Zeno. Ils sont vieillissants, sans âge. Et visiblement, ils s'aiment depuis leur adolescence. Cette rencontre est des retrouvailles qui ponctuent leur vie. Fin de l'histoire. Ou le début d'une nouvelle que l'on n’aborde pas.

De chapitre en chapitre, Jordi Lafebre remonte le temps et découvre avec le lecteur, qui sont ces deux personnages, pourquoi ils s'aiment d'un amour aussi pur que lointain, et quelle est cette relation étonnante et drôle qu'ils entretiennent.

Roman graphique

♥ ♥ ♥ ♥ ♥

"Malgré tout"

Jordi Lafebre, Dargaud,

152 p., 22,50 €

"Aujourd'hui, on ne laisse plus de place au romantisme. On a peur d'être amoureux, on consomme l'amour comme un kleenex. Mais tout le monde rêve d'une histoire romantique. J'ai cherché la manière inattendue et belle de raconter une histoire d'amour romantique", commente l'auteur espagnol.

A rebrousse-temps

Même si elle peut se lire dans l'ordre chronologique (mais à quoi bon, on y perdrait la magie de la découverte), l'histoire d'Ana et Zeno est écrite à rebrousse-temps. Une prouesse de logique et d'indices doucement distillés pour accompagner le lecteur dans cette machine à remonter le temps. Chaque détail à son importance pour en apprendre davantage sur l'histoire des deux personnages.

"Aujourd'hui, on ne laisse plus de place au romantisme. On a peur d'être amoureux, on consomme l'amour comme un kleenex."
Jordi Lafebre
Auteur de "Malgré tout"

Ana est maire de sa ville portuaire, pétrie d'ambition pour sa ville, Zeno est un éternel globe-trotteur, dandy un peu pirate, toujours sur les mers. L'une est parfaitement sédentaire, l'autre est nomade. Ana n'a de cesse que de jeter un pont entre les deux rives de sa ville, Zeno cherche son bonheur dans les mers froides, loin de toutes attaches. Mais le lien entre les deux, ténu comme un fil de téléphone ou un papier à lettres, semble plus fort que toutes les amarres.

"J'ai voulu construire un monde réaliste mais hors du temps et de toute référence. Une sorte de monde parallèle, qui rend possible cet amour idéal possible. Si on accepte ce monde, on accepte cet idéal de l'amour", commente encore Lafebre.

Unique auteur de cet album magique et enthousiasmant, Lafebre a choisi le casting de ses personnages avec tact et élégance. Ana respire le charme et l'intelligence, avec une pointe d'impertinence, Zeno a l'atour d'un Corto, un brin aristocratique.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés