Casterman se lance dans les comics

©document Casterman

La maison d'édition Casterman lance un nouveau label: "Paperback". Objectif faire connaître au grand public l'univers des comics autre que les comics de super-héros.

Casterman, propriété de Flammarion et éditeur notamment de Tintin, va se lancer dans le "comics" nord-américain. Les deux premiers titres de son nouveau label "Paperback" seront publiés mercredi. L'ambition est de faire connaître au public francophone la bande dessinée indépendante américaine.

"Paperback est né de l'envie de faire découvrir au public francophone le bouillonnement créatif qui agite le paysage de la bande dessinée américaine", expliquait récemment le fondateur et directeur de cette nouvelle collection, Basile Béguerie. Les albums s'adressent à un public ado/adulte. Ils entendent démontrer que "le comics ne se cantonne pas à l'univers des super-héros", a-t-il précisé.

Les deux premiers albums de la collection sont :

  •  "Au temps des reptiles" du Californien Ricardo Delgado, un album sans paroles racontant (avec brio) une histoire de dinosaures 
  •  "Mech Academy" de l'Américain Greg Park et du Canadien Takeshi Miyazawa, étrange histoire d'amitié entre un robot géant et le fils d'une femme de ménage.

Quatre autres titres sont attendus d'ici la fin septembre. Il y aura des "one shot" (histoire complète) comme "Au temps des reptiles" et, fin août, "Magnus" (histoire d'une psychologue pour intelligences artificielles dans un monde futuriste) et des séries comme "Mech Academy" dont le 2e tome paraîtra le 26 septembre.

Pour faire connaître cette nouvelle collection, un fascicule gratuit reprenant les premières planches de "Magnus" sera offert le 5 mai dans les librairies francophones participant à la manifestation d'origine américaine Free Comic Book Day qui aura lieu samedi en Amérique du Nord.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n