Publicité

"Coupés du monde", de Filip Keymeulen, montre la face sensible du monde des sans-abris

Filip Keymeulen, travailleur social chez Diogènes ASBL, écrit son premier roman, "Coupés du monde", une plongée sincère et émouvante dans le monde des sans-abris à Bruxelles.

La première page où des riverains se plaignent du bruit de deux sans-abris en crise de manque est finalement assez représentative de ce que Filip Keymeulen, travailleur social chez Diogènes ASBL exprime par son livre et son titre: il existe des mondes qui ne se rencontrent que dans la distance et l’appréhension.

Avec le couple au centre de l’histoire, entre Tonio rongé par son addiction à l’alcool et La Flanelle, travailleuse du sexe transsexuelle qui tente tant bien que mal de leur faire garder le cap, mais aussi avec les personnages plus périphériques comme Aldo le travailleur social ou les autres sans-abris, Keymeulen nous permet d’avoir une idée sensible, sans larmoiements ni caricatures de ce que peut être la vie amicale, sentimentale, financière des personnes sans-abris.

Ce roman rend sensible à ces réalités voisines, sans forcer la main, en refusant tout angélisme.

Lorsqu’on parle à l'auteur de son rapport à l’écriture, il répond: "Comme assistant social, j’écris mes mails et mes rapports. Et puis avec Les Morts de la Rue (collectif bruxellois qui organise les funérailles pour chaque habitant de la rue dont elle apprend le décès, NDLR), j’ai commencé à écrire des textes d’adieu avec des gens avec qui j’ai travaillé". Ce roman semble en être un prolongement sincère, une manière de rendre sensible à ces réalités voisines, sans forcer la main, en refusant tout angélisme.

Roman

"Coupés du monde"

Par Filip Keymeulen

Bitbook

206p. - 20€

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés