Histoires de Livres

©Christophe Louergli

Le Salon du Livre d’Artiste, avec pour invité d’honneur Michel Butor, se déroule ce week-end sur le site de Tour & Taxis.

À l’heure des tablettes, et autres supports numériques, le livre d’art fait de la résistance. Il ne faut avoir peur de rien pour organiser un Salon du Livre d’Artiste qui en est à sa huitième édition. Merveilleux fous de livre; éditeurs, illustrateurs, auteurs, plasticiens prêts à réinventer le support du rêve, ils sont une centaine à converger ce week-end de l’étranger et de Belgique. Notre pays est en effet, une terre féconde, qui a engendré une pléthore de ces inventeurs, pervertisseurs du sens et de la forme, ou des deux ensembles. Terre de surréalismes, de joueurs du verbe – qui n’est pas du pipeau – elle se devait d’accueillir un mécène collectionneur pour leur rendre hommage. Philippe Marchal, l’organisateur de ce Salon a invité Michel Butor, grand officier des lettres, à honorer de sa présence cette foire aux vanités, entendez par là, aux allégories du livre et de son objet.

©Christophe Louergli

Michel Butor, né en 1926, écrivain majeur, dont le nom reste attaché au Nouveau Roman, est aujourd’hui un poète sensible et délicat qui publie, souvent en tandem avec des photographes, peintres, graveurs, des recueils à tirages limités. Celui que l’Académie Française a couronné récemment pour l’ensemble d’une œuvre colossale (les éditions de La Différence ont publié douze volumes de 1200 pages chacun.. de ses œuvres (in) complètes), s’est toujours intéressé à la forme, pour la célébrer ou la contourner. Le temps, la lumière, la ville, les écrivains ses pairs, lui ont inspiré des essais inspirants, des romans, des commentaires érudits. Il sera passé de l’enjeu littéraire, et de la nudité du mot, à une poésie charnue d’une simplicité exemplaire, qui plonge "sous l’écorce vive", titre d’un dernier recueil paru chez de Fallois. De la forme et du concept, il savoure désormais la matière, des nervures du bois à la pâte à papier; il n’est donc pas étonnant qu’il soit si sensible à l’art et au croisement du mot avec l’image.

Le Salon du Livre d’Artiste honore aussi à un autre grand fou de la liberté de penser, de dire et de rire. André Balthazar, ami de Pol Bury et d’Achille Chavée, il fonda le Daily-Bul, haut lieu de l’édition surréaliste. Il exposa et publia les œuvres d’Alechinsky, de Roland Topor, entre autres nombreux autres. Disparu à la fin l’an dernier, son esprit demeure à La Louvière, et dans sa maison du Daily-Bul, évoquée pour deux jours à Tour et Taxis.

©Christophe Louergli

Autre haut lieu de la palabre truculente, autre esprit à invoquer: celui de Gérard van Bruaene, brocanteur, et amateur d’art, ami de Dubuffet, de Max Ernst, qui fonda à la fin de la guerre l’estaminet "La Fleur de papier Dorée", rue des Alexiens. Café fréquenté par la fine fleur du surréalisme bruxellois (Magritte, Paul Colinet, Nougé, Marcel Mariën…). Le Salon du Livre d’Artiste donne à son salon de lecture, la chère dénomination de ce patrimoine des lettres et de la zwanze.

L’esprit ne suffisant pas aux lettres pour les rendre vivantes, ce week-end propose aux participants un espace de création pour que chacun puisse réaliser son propre livre d’artiste. Une revue "Ici et Maintenant", gardera la trace de ces deux jours d’effervescence, pour un numéro unique créé par les artistes présents, et tout qui le souhaite, renouant du même coup avec une vieille tradition belge de la revue littéraire spontanée, éphémère et foisonnante.

À noter encore, aux cimaises du Salon, les collages de Karl Waldmann, constructiviste est-allemand, qui œuvra dans les années trente et jusque dans les années cinquante. Dans la droite ligne des Malévitch et autres Maïakovski, ces photomontages créés sur des couvertures de livres et de revues, par un artiste brut du collage, sont assurément à découvrir.

À découvrir aussi, les photos plus paisibles, d’une amoureuse du livre, Michèle Peyrat, qui parcourt le monde et les œuvres avec le même regard ouvert et généreux. Et tout cela en deux jours…

Salon du Livre d’Artiste samedi 28 février et dimanche 1er mars à Tour & Taxis à Bruxelles, accès libre, www.histoiresdelivres.be.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés