Publicité

L'autre rentrée littéraire se lit dans L'Echo

Pas de livre à scandale à l'horizon et des best-sellers attendus pour février. Mais ne boudons pas notre plaisir, la rentrée littéraire de janvier contient son lot d'évasion. Notre sélection!

Après la surchauffe de septembre et décembre dans les librairies, la rentrée littéraire de janvier se lit en décalé. Pas de livres à scandale, et des Musso et des Dicker qui ne sortiront qu'en février. L’année démarre donc en douceur, et c'est peut-être mieux ainsi...

Cela n'empêche pas une réflexion profonde et des punchlines qui valent le détour avec le bédéiste Brecht Evens, au sommet de son art dans "Le Roi Méduse" (Actes Sud). L'auteur raconte l’histoire d’un petit garçon élevé seul par son père et nous offre une plongée en apnée dans la prison mentale qu'ils se confectionnent... et qui nous amène à comprendre l'engrenage sectaire du complotisme, un sujet qui ne quittera pas l'actualité en 2024...

Le bédéiste Brecht Evens. ©Clemence Demesme

"Dans les jeux, on tente de déguiser notre pensée, on joue parce qu’on y prend plaisir et parce que le niveau de difficulté et de satisfaction est bien équilibré. La cosmologie complotiste fonctionne comme ça", dit Brecht Evens à Charline Cauchie. "Elle peut s’avérer être complexe à saisir, on peut devenir un maître là-dedans. Ce n’est pas si différent que d’être un geek, c’est-à-dire se spécialiser dans un sujet obscur et tirer de l’amour-propre de cette expertise."

Paris, une ville ronde et une mentalité carrée

L'essayiste Charles Dantzig n'est pas avare de réflexions non plus dans son nouveau roman qu'il publie chez Grasset, "Paris dans tous ses siècles", un texte singulier dans lequel il nous offre sa vision littéraire de la capitale française. Un texte fort qui fait le portrait en creux d'une France qui n'en finit pas de se déchirer.

Une théorie pour l'expliquer? "En France, tout doit être carré et aligné. Or, Paris est une ville ronde dans un carré. Ce rond crée du chaos dans le conservatisme français", explique Dantzig à Simon Brunfaut.

Simon Brunfaut et Charline Cauchie vous concoctent encore une sélection d'essais pour mieux comprendre l'actualité, des élections en Belgique à la guerre Israël-Hamas, des échappées de Sylvain Tesson à la notion d'engagement militant, débattue entre Kaoutar Harchi et Joseph Andras.

©F.Mantovani-Gallimard

Des romans en pagaille

Mais trêve de réflexions! On pourra aussi s'évader avec la belle sélection de fictions retenues par Sophie Creuz et Léa Dornier, nos critiques patentées. À commencer par le nouveau Foenkinos, "La vie heureuse". L'auteur à succès emmène Éric, son personnage, à Séoul, où il est possible d'assister à son propre enterrement. Une "tentative presque mystique de fournir un antidote au désespoir"... La promesse? Être confronté à la mort permettrait de redonner goût à la vie. Pitch séduisant mais roman, hélas, un peu trop lisse...

Russell Banks, décédé en janvier 2023, se chauffait d'un tout autre bois. Verdict sur la traduction française de son ultime roman, "Le royaume enchanté": 5 étoiles! Que souhaite nous dire Banks, conclut Sophie Creuz, sinon qu’Harley, son héros, mais peut-être aussi l’Amérique, s’est flanquée seule hors du jardin d’Éden, passant du royaume enchanté à Disneyland?

À lire aussi, "Aliène" de la Franco-Américaine Phoebe Hadjimarkos Clarke, qui revisite des mythes collectifs, du loup-garou à la bête du Gévaudan. Un récit dystopique qui sort de l'ordinaire, brouillant les frontières entre homme et animal, étrange et normal, fiction et réalité.

La romancière belgo-turque Mehtap Teke. ©Pascal Ito /Éditions Flammarion

"Wonderfuck" de Katharina Volckmer, c'est tous services inclus!

D'autres romans ont également retenu notre attention, dont "Au hasard heureux" de la Belgo-Turque Mehtap Teke qui nous montre que de l'amitié à l'obsession, il n'y a d'un pas. Pour son septième roman, l'autrice Sophie Divry s'essaie, pour sa part, au thriller. Et c'est un coup de maître! Truffé de rebondissements, sa "Fantastique histoire d'amour" est un véritable page-turner de grande qualité littéraire.

Et voici un titre qui claque... "Wonderfuck" de Katharina Volckmer, c'est tous services inclus! Après un "Jewish Cock" tout aussi iconoclaste, l'autrice continue à travailler son sens de la dérision scatologique. Ce pourrait être puéril si ce n’était aussi intelligent, parfaitement écrit, et "hénaurme", à la Alfred Jarry.

Enfin, dans "Indulgences", Pascale Kramer joue la confusion des sentiments. Construit en cinq volets, de 1977 à 2016, l’histoire est celle de Clémence, de sa féminité naissante, de son désir d’adolescente, de sa solitude de jeune femme et de sa détermination sans garde-fou à aimer et être aimée. S'il n'était les taches aveugles d’une culpabilité inédite et révoltante...

Pétrifiés par la beauté

On s'en voudrait de ne pas terminer avec une touche de beauté. Voici donc trois livres d'art à couper le souffle: de l'Art africain classique et de l'Art Nouveau, publiés par le Fonds Mercator, et surtout "Intérieurs Pompéiens" chez 5 Continents Éditions.

POMPEI – Luigi Spina

Le photographe Luigi Spina a promené son Hasselblad H6D-100c, à la lumière naturelle, dans une Pompéi déserte et silencieuse, écho de la tragédie passée. Et il a pris plus de 1.450 clichés qui dévoilent 60 domus pompéiennes de la classe moyenne qui n'avaient jamais été montrées au public... sous nos yeux pétrifiés!

Bonne lecture!

Rentrée littéraire de janvier: les choix de L'Echo

👉 ROMANS

👉 BD

👉 ESSAIS

👉 BEAUX LIVRES

Inscrivez-vous à la newsletter Culture de L'Echo

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire et retrouvez toute la culture que vous aimez à L'Echo: les rendez-vous incontournables dans tous les genres artistiques, racontés par 20 plumes enthousiastes et engagées, des entretiens avec des grands témoins qui éclairent notre époque.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.