L'écrivain François Weyergans est décédé

©AFP

François Weyergans avait 78 ans. L'écrivain franco-belge, membre de l'Académie française, avait reçu un prix Goncourt en 2005 pour "Trois jours chez ma mère".

Le romancier et académicien François Weyergans, lauréat du prix Renaudot et du prix Goncourt, est mort ce lundi, nous apprend un communiqué de l'Académie française.

L'écrivain, né à Etterbeek en 1941, est aussi un amoureux du cinéma. Il a réalisé au début des années '60 son premier court-métrage sur le chorégraphe Maurice Béjart. A cette période, François Weyergans écrit aussi des chroniques pour "Les Cahiers du cinéma". Il écrit et réalise par la suite plusieurs sujets pour l’émission Dim Dam Dom (1968-1970), dont La Photographe avec Delphine Seyrig. Sur les planches, on voit le nom de François Weyergans dans l'opéra de Wagner "Tristan und Isolde" présenté en 1970 au Théâtre de la Monnaie. L'écrivain était en charge de la mise en scène de l'opéra. 

Mais, c'est surtout à travers ses livres que François Weyergans était connu du grand public. Prix Goncourt en 2005 pour Trois jours chez ma mère, le romancier était un habitué des distinctions honorifiques. Il avait reçu en 1983 le prix Méridien pour "Le Radeau de la méduse", son cinquième roman, également lauréat du prix d’Académie en 1984. 8 ans plus tard, en 1992, c'est le prix Renaudot qui couronne "La Démence du boxeur" et son personnage principal, Melchior Marmont "qui voudrait bien ne pas mourir avant l'an 2000". 

En 2005, il obtient le prix Goncourt avec "Trois jours chez ma mère". Il était alors en lice avec Michel Houellebecq et "Possibilité d'une île", remportant de peu le Goncourt devant le favori des critiques. 

François Weyergans occupait depuis dix ans le 32e fauteuil de l'Académie française, succédant en mars 2009 à Alain Robbe-Grillet. 

 


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect