Publicité

"L'étreinte", comme un remake des "Choses de la vie"

Avec "L'étreinte", Jim et Laurent Bonneau signent un roman graphique touchant, construit comme un cadavre exquis. Le lecteur se laisse porter.

Première séquence. Romy est au volant, Benjamin, son compagnon sculpteur à ses côtés, est perdu dans ses pensées, en contemplation devant une photo prise par hasard. Une femme couchée sur une plage, le pied négligemment levé, lisant. Une lettre peut-être. Le sculpteur y voit un modèle, davantage peut-être. La séquence se poursuit dans une discussion entre les deux amants. Et s'achève dans un crash au ralenti.

Deuxième séquence. Un corps bardé de tuyau vu à travers une vitre et le regard de Benjamin, miraculé. Romy n'a pas eu la même chance, plongé dans le coma. Les amis qui se succèdent à son chevet pour lui insuffler du courage et des ondes positives.

Troisième séquence. Une charmante petite vieille qui souffre d'un mal incurable, l'espoir, remonte le moral de Benjamin.

Les plans s'enchaînent, très cinématographiques dans une mise en page volontairement élargie pour souligner la référence au 7e art. Avec, en filigranes, le film de Claude Sautet, "Les Choses de la vie". Par le truchement de flashbacks qui évoluent en discussion entre le vivant et l'absente, on retrouve dans "L'étreinte", la puissante histoire d'amour entre Benjamin et Romy.

Mais ce n'est pas la seule histoire de ce très riche roman graphique. Les séquences s'enchaînent. Il y a les visites de plus en plus désespérées à l'hôpital et la litanie des médecins de plus en plus pessimistes. Il y a le travail acharné du sculpteur qui prépare sa prochaine exposition qu'il consacrera uniquement à Romy, comme pour figer dans la terre son souvenir qui s'étiole au fil des semaines et des mois de ce coma sans issue.

Etre vivant encore

Et puis il y a la recherche insensée de la femme en maillot noir sur la photo saisie sur cette plage de Catalogne. Une recherche aussi éperdue qu'ahurissante dans laquelle Benjamin se lance comme dans un exutoire, comme dans un adultère, pour être vivant encore. Et qui l'amènera à croiser des femmes brunes et belles, mystérieuses, sensibles ou revêches. Laquelle est la femme au maillot noir?

Les séquences s'enchainent, se renvoient les unes aux autres, se répondent ou non, s'enchevêtrent et donnent un récit aussi complexe que fort et prenant. Pourtant, à lire l'entretien avec les auteurs en postface, l'écriture de ce long récit n'a rien eu de linéaire.

"Nous avons opté pour une collaboration plus mouvante qu'une simple adaptation de scénario: une BD dont le processus est totalement expérimental."
Laurent Bonneau

Jim et Laurent Bonneau ont rompu les codes de l'écriture classique où le scénariste propose au dessinateur un travail plus ou moins abouti mais le plus souvent avec un début, un milieu et une fin. Rien de cela dans la réalisation de ce roman graphique, mais une suite de séquences proposées par l'un ou l'autre, écrite par Jim ou directement dessinée par Bonneau. Sans lien véritable au départ, ces séquences ont progressivement constitué une histoire, avec comme point de départ cette photo d'une femme sur une plage prise par Jim, le dessin d'un sculpteur pour Bonneau. "Nous avons opté pour une collaboration plus mouvante qu'une simple adaptation de scénario: une BD dont le processus est totalement expérimental", précise le dessinateur.

L'immobilité de la photo rejoint celle de la sculpture ouvrant des pistes. L'un et l'autre se sont laissé une totale liberté. Jim remettait des dialogues que Bonneau illustrait. À l'inverse, Bonneau lui envoyait des planches de son trait gras et pictural de deux personnes discutant, à dialoguer. Progressivement le récit s'articule, les éléments et les personnages se mettent en place, interagissent, nouent les liens improbables. Un récit où les atmosphères sont aussi importantes que le réalisme particulier des personnages et la justesse des textes. Une grande histoire.

Roman graphique

«L'étreinte»

Par Jim et Laurent Bonneau

Grand Angle

312p. - 29,90 €

Note de L'Echo:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés