L'ivresse de la lecture à Charleroi

©rv

Des livres et des BD à foison, des expos, un workshop, des concerts, des discussions… À partir d’aujourd’hui et jusqu’à samedi, le festival littéraire investit le Vecteur. Cool!

Charleroi. À quelques mètres du chantier du centre commercial Rive Gauche, au coin de la rue de Marcinelle et de la rue Navez, l’immeuble noir et blanc du Vecteur. Coordonnée par l’ASBL Orbitale, cette plateforme culturelle qui aide à la création et à la diffusion de projets artistiques se distingue par sa programmation atypique. On s’y rassemble tant pour un goûter-concert que pour une expo, une projection cinématographique, voire un atelier créatif. Un melting-pot artistique qui constitue l’ADN du lieu et qui, forcément, se retrouve dans le programme de son rendez-vous phare: le festival "Livresse", qui fête sa dix-septième édition d’aujourd’hui à samedi.

Pour l’occasion, le Vecteur et sa galerie V2 accueilleront une librairie éphémère (qui restera ouverte jusqu’au 7 novembre), un resto le midi (de jeudi à samedi) ainsi qu’une ribambelle d’animations gratuites. Notamment un atelier autour de la création de fanzines samedi, une expo du collectif KoolKidsKlub (vernissage jeudi), une lecture de François Bégaudeau ("D’âne à zèbre", Grasset) vendredi…

Le festival "Livresse" fête sa dix-septième édition d’aujourd’hui à samedi.

Il y aura aussi plusieurs discussions. Entre autres sur le thème du féminisme et de la pornographie avec Florian Vörös ("Cultures pornographiques", Amsterdam), David Courbet ("Féminismes et pornographie", La Musardine) et Morgane Merteuil ("Libérez le féminisme!", L’Éditeur) ce soir après la projection du film "Too Much Pussy" d’Émilie Jouvet, et sur celui du rock et de la BD en présence de Jampur Fraize ("La Gazette du Rock") de Half Bob ("Gimme Indie Rock!") et de Jacques de Pierpont (Pompon) dans le rôle du modérateur demain.

À ne pas rater non plus, les nombreux concerts (Yussuf Jerusalem, La Secte du Futur, Pizza Noise Mafia…) qui ponctueront l’événement. Sans oublier la performance de l’illustrateur Mioshe, qui peindra une fresque géante sur les murs du V2. "La spécificité de ce festival, c’est sa convivialité, résume Romain Voisin, le coordinateur du Vecteur. On ne rencontre pas les artistes derrière un stand mais autour d’une bière. On fait la fête. Et puis, il y a un nouvel espace à découvrir…"

Nouvelle bibliothèque

Le Vecteur va en effet profiter de "Livresse" pour inaugurer sa bibliothèque. "Nous avions envie de disposer d’un espace permanent dans lequel nous pourrions inviter des auteurs et illustrateurs, organiser des ateliers et proposer au public un grand choix de romans graphiques, de BD indépendantes, de livres d’art (cinéma, musique, architecture, etc.), poursuit Romain Voisin. Plus de 1.000 titres des éditions L’association, l’Apocalypse, Frémok, L’employé du Moi, La 5e Couche… sont rassemblés dans cet espace aménagé par le bureau d’architectures Réservoir A et Design Addict."

©rv

Un lieu qui invite à la détente: il se divise en trois petites pièces où l’assise se veut de plus en plus basse (des bancs dans la première, des fauteuils dans la deuxième et des sortes de grands poufs dans la troisième) et la lumière de plus en plus tamisée. Intégrée dans le réseau de lecture publique de la ville de Charleroi, cette bibliothèque ouvrira ses portes deux jours par semaine, les lundis et mercredis de 13 à 17 heures, après "Livresse".

Livresse #17 du 21 au 24 octobre au Vecteur, rue de Marcinelle 30, 6000 Charleroi. Programme complet sur www.vecteur.be.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés