"L'observation de la nature est très riche"

©Dargaud

La Famille Blaireau-Renard ne cesse de poser des questions aux enfants et à leurs parents qui sont autant de métaphores de la famille recomposée, de l’identité, de la transmission ou du vivre-ensemble. Un ravissement d’intelligence.

Si un renard n’a pas de terrier, il n’est pas rare qu’il en squatte un autre. Particulièrement celui des blaireaux, de bonne taille et avec lesquels il n’est pas en concurrence. Partant de ce constat, Brigitte Luciani et Ève Tharlet ont imaginé les aventures de Monsieur Blaireau et ses deux enfants, et Madame Renarde et sa fille. Cohabitant dans le même trou, les deux familles se côtoient, se découvrent, s’apprivoisent, se chamaillent, avant, finalement, de s’apprécier comme une vraie famille… recomposée.

"La famille Blaireau-Renard présente: Les Arbres"

Note: 4/5

Ève Tharlet, dessin – Brigitte Luciani, scénario. Dargaud, 32p. 9,99 EUR.

La BD, dont le premier tome est paru il y a bientôt 10 ans est sans doute l’une des séries les plus intelligentes pour enfants sur le thème de la différence, des familles recomposées, du "vivre-ensemble"… Et son succès ne s’en démord d’ailleurs pas. "Deux espèces qui cohabitent aussi facilement dans la nature c’est assez inspirant, constate Brigitte Luciani, la scénariste. Cela nous a donné l’idée de le transposer dans un autre univers."

La métaphore des familles recomposées est évidemment omniprésente. Et bien d’autres thématiques qui en découlent. "L’observation de la nature est très riche, témoigne encore Ève Tharlet. Tout sépare les blaireaux et les renards, leur nourriture en partie, leur rythme de vie, leur comportement. Et pourtant ils parviennent à très bien vivre ensemble. Transposé dans notre réalité, cela montre que même si chacun à une solution, cela ne fonctionne bien que si on en combine plusieurs."

Cette série, riche de 6 tomes, aborde aussi la question de l’identité, la transmission, l’apprentissage, le respect des différences, la collaboration… "On part de situation très concrète. Roussette, la jeune renarde grimpe dans un arbre où elle rencontre un chat sauvage. S’en suit un questionnement sur ce qu’elle fait là. Les renards grimpent-ils aux arbres? Et de là sur son identité", pointe Luciani.

Et se prolonge aussi depuis deux ans par une série de dessins animés produits par France 5. Elle a d’ailleurs reçu de nombreux prix et est souvent utilisée dans les écoles.

Un deuxième tome consacré aux arbres

©Dargaud

Déjà interrogative dans la série principale, la Famille Blaireau-Renard connaît aussi une spin-off à vocation franchement didactique. Un premier tome consacré aux émotions était paru l’an dernier. Un deuxième volet est consacré aux arbres. "Cela ne remplace pas la série principale, qui continue son chemin, avertit Luciani. Mais c’est l’occasion d’approfondir certains sujets, que l’on n’aurait fait qu’effleurer par ailleurs, à travers des histoires plus courtes et des planches explicatives."

L’objectif est clairement de susciter la curiosité des enfants sur des thèmes a priori très généraux. "On ne cherche pas à répondre à toutes les questions à la manière d’une encyclopédie. Mais d’en apporter certaines et de donner l’envie d’aller voir plus loin." Avec un soin particulier à donner différents niveaux de lecture, tant pour les enfants que pour leurs parents. Les histoires courtes sont des portes d’entrée vers les planches didactiques, d’ailleurs magnifiquement dessinées par Ève Tharlet. Et comme les auteurs le disent en conclusion de leur livre, sa lecture doit se poursuivre… en forêt. "Un livre, ce n’est jamais qu’un point d’appui pour s’ouvrir sur le monde qui nous entoure", conclut Luciani. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect