Le choix de Sophie | Se débarrasser du réel avec Alberto Manguel

Alberto Manguel. (c) Luiz Munhoz - libre de droits

L'écrivain, traducteur et critique littéraire argentino-canadien Alberto Manguel retrace le parcours de monstres littéraires pour les mettre en résonance avec notre effroi contemporain...

Roman
♥ ♥ ♥
«Monstres fabuleux, Dracula, Superman, Alice et autres amis littéraires».

Alberto Manguel

Traduit de l’anglais par Christine Le Bœuf, Actes Sud, 288p., 22,50 euros

"Il existe toujours une possibilité", écrit Alberto Manguel, "que ce que nous qualifions de monstre impossible soit tapi en ce moment dans un coin obscur de l'univers." Il ne savait pas, au moment de  publier son catalogue de monstres, que la nature en compose de plus terrifiants que Dracula ou Satan.

Les figures qu'il convoque ont accompagnés ce grand érudit depuis l'enfance, lorsque trimballé de pays en pays, il ne se retrouvait chez lui qu'à l'arrivée de sa bibliothèque et de ses amis imaginaires. Cette impression de familiarité ne l'a pas quittée, au point qu'il est resté avant tout lecteur. Est-ce parce qu'à seize ans il eut le privilège de lire à Borges, aveugle?

Nous voici à notre tour bercé par le charme de ces digressions et ces figures littéraires tirés de l'ombre. Ainsi Queequeg, le harponneur de "Moby Dick", au corps tatoué d'un texte qu'il ne peut lire, ou Jim l'esclave évadé rencontré par Huckleberry Finn ont bien des choses à nous apprendre, qu'ils ignorent, "et nous rappellent que l'absence dans l'histoire a autant de poids que la présence". À l'instant, ne sommes-nous pas comme Jonas coincé dans sa baleine ou telle la Belle au bois dormant, absents à nous-même et attendant que le temps reprenne son cours? 

Le Voyageur et la tour - Alberto Manguel | La Grande Librairie

Cheminer dans un monde fou

"Les écrivains se plaignent qu'on leur demande d'exprimer des opinions sur tout et n'importe quoi", y compris les écrivains morts, ainsi Camus aurait des choses à nous dire sur aujourd'hui à travers "La Peste". Alberto Manguel préfère l'ambiguïté aux messages subliminaux et relire les grandes œuvres pour y chercher des compagnons d'infortune, un courage, une insolence, une ingéniosité ou simplement une fréquentation qui élève ou distrait l'esprit.

Alberto Manguel préfère l’ambiguïté aux messages subliminaux et relire les grandes œuvres pour y chercher des compagnons d’infortune.

Malicieusement, il trouve ses alliés chez Alice de Lewis Carroll pour cheminer dans un monde fou, à déchiffrer et ordonner par la parole, et des vertus de désobéissance civile (c'est pas le moment!) dans la témérité du Petit Chaperon rouge. Il montre combien l'imaginaire permet d'inventer des possibles en dépassant la vérité des faits qui emprisonne la raison. "L'expérience du monde –  l'amour, la mort, l'amitié, la perte, la gratitude, la confusion, l'angoisse, la peur – toutes ces choses et aussi ma propre identité changeante, je les ai apprises des personnages imaginaires rencontrés au fil de mes lectures."

L'appel des grands classiques

Oubliant d'être savant – ce qu'il est –, Alberto Manguel adopte un ton de conversation dans ces portraits singuliers, illustrés de sa main avec tendresse, et nous donne furieusement l'envie de reprendre "Don Quichotte", "L'Odyssée", "L'île au trésor", "Robinson Crusoé" qui sur son île était moins équipé que nous ne le sommes pour meubler son isolement.

À l'instant, ne sommes-nous pas comme Jonas coincé dans sa baleine ou telle la Belle au bois dormant, absents à nous-même et attendant que le temps reprenne son cours?

Umberto Eco dans "De Superman au surhomme" (Livre de poche) analysait les figures stylistiques de la littérature populaire, Italo Calvino disait sa passion renouvelée, sa redécouverte à chaque lecture dans "Pourquoi lire des classiques?" (Folio). Alberto Manguel, lui, nous débarrasse de la peur du monde réel et nous rassure: nombre de ces personnages soudain comprennent qu'ils sont dans le rêve d'un autre et se réveillent avant d'être engloutis. Puissions-nous être dans celui d'un démon en panne d'inspiration.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés