Publicité

Luis Sepulveda, écrivain engagé mort du Covid-19

Luis Sepulveda avait 70 ans. ©Photo News

L'écrivain chilien engagé Luis Sepulveda, forcé à l'exil sous la dictature d'Augusto Pinochet, est mort à 70 ans en Espagne du Covid-19, a annoncé jeudi sa maison d'édition.

Auteur engagé, condamné à quitter son Chili natal sous la dictature de Pinochet et connu pour son best-seller "Le vieux qui lisait des romans d'amour", Luis Sepulveda était hospitalisé depuis un mois et demi à Oviedo dans la région des Asturies, où il résidait depuis plus de 20 ans. Sepulveda est l'auteur d'une vingtaine de romans (dont des thrillers), chroniques, récits, nouvelles et fables pour enfants traduits dans une cinquantaine de pays. 

"J'écris parce que je crois à la force militante des mots"
Luis Sepulveda
Ecrivain chilien

Né en octobre 1949 à Ovalle, l'auteur a milité très jeune dans les jeunesses communistes puis dans une branche du Parti socialiste. Ce qui lui valut d'être arrêté en 1973 par le régime du général Augusto Pinochet. Il évoquera cette sombre période dans "La folie de Pinochet" ("La locura de Pinochet", 2003). "J'écris parce que je crois à la force militante des mots", disait l'auteur, qui a attendu 2017 pour retrouver sa nationalité chilienne dont il avait été privé par Pinochet.

Emprisonné pendant deux ans et demi, il fut assigné à résidence grâce à l'intercession d'Amnesty International et parvint à s'échapper, restant près d'un an dans la clandestinité. Repris, il fut condamné à 28 ans de prison, une peine commuée en exil encore grâce à Amnesty. En 1977, il quitta le Chili où il ne retourna jamais s'installer.

Un programme d'études pour l'Unesco l'amena à partager, pendant un an, en 1978, la vie des Indiens Shuars qu'il mettra en scène dans "Le vieux qui lisait des romans d"amour", publié en 1992, son livre le plus connu, une invitation à repenser notre rapport à la nature.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés