Publicité

Prix Filigranes 2021 | "Rideau noir", de Fabienne Pascaud

Fabienne Pascaud.

Directrice de la rédaction de Télérama, Fabienne Pascaud met en scène sa passion pour le théâtre dans un roman choral mystérieux et déroutant.

Directrice de la rédaction de Télérama depuis 2006 où elle assure également la chronique Théâtre, Fabienne Pascaud est un grand nom du journalisme culturel, dont la très belle sensibilité transparait dans ces critiques qui visent souvent juste.

Dans ce premier roman, elle a décidé, assez logiquement, de mettre en scène cette passion pour le théâtre qui l’anime depuis son enfance. "Rideau noir", ce roman choral, envoutant et mystérieux, nous fait voyager à travers le temps et l’espace, entre la Comédie-Française et le Berry, entre la vie parisienne et la campagne déserte. Le lecteur croise le monde théâtral des années 30, des comédiens comme Maria Casarès ou Gérard Philipe. Les allers-retours entre les années 30 et aujourd’hui sont parfois confus, mais Fabienne Pascaud cherche volontairement à nous emmener dans cette ronde mystique où la vie et la mort semblent se rejoindre dans un insondable au-delà.

Forte de son érudition, Fabienne Pascaud réussit à nous plonger dans cet univers occulte en y semant quelques éléments historiques sans pour autant alourdir sa phrase.

Clair-obscur

L’ensemble du roman se déroule dans cette ambiance particulière, un clair-obscur où la frontière entre les morts et les vivants est rendue poreuse et où toutes ces figures semblent se rejoindre sur une scène d’éternité. Forte de son érudition, Fabienne Pascaud réussit à nous plonger dans cet univers occulte en y semant quelques éléments historiques sans pour autant alourdir sa phrase. Elle livre un roman étrange, déroutant et fascinant. Le lecteur finit par perdre le fil de toutes ces rencontres, et le lien entre le théâtre et la sorcellerie reste compliqué à saisir. Le lecteur ne comprend pas bien où Fabienne Pascaud l’emmène mais, s’il l’accepte, la promenade prend des allures d’initiation à l’ésotérisme.

Roman complexe, dont l’histoire parait presque secondaire par rapport à cette stupéfiante évocation nocturne, Fabienne Pascaud s’éloigne d’une simple plongée historique dans le monde théâtral pour produire le tableau mélancolique d’un univers perdu et à la fois toujours mystérieusement vivant.

Roman

“Rideau noir”

Par Fabienne Pascaud

Édité par Stock

220p. - 19,50€

Note de L'Echo:

Couverture.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés