Publicité

Prix Filigranes 2021 | "Seule en sa demeure", de Cécile Coulon

Cécile Coulon ©AFP

Après son roman "Une bête au Paradis", Cécile Coulon, nous transporte cette fois au XIXe siècle, dans un univers mystérieux, à l’atmosphère singulière et claustrophobe.

L'héroïne, Aimée, une jeune femme frêle et timide a grandi auprès de ses parents avec son cousin Claude. À 18 ans, elle quitte alors le nid familial pour se retrouver mariée de manière arrangée à Candre, un riche propriétaire d'un Domaine isolé dans le Jura. Beaucoup de mystères entourent ce domaine encerclé d'une sombre forêt.

Les jours passent et très vite, Aimée se heurte au silence du riche propriétaire et à la toute-puissance de sa servante. Aimée essaie de trouver sa place dans cette énorme demeure hantée par le fantôme d'Aleth, la première épouse de Candre. Un homme, froid mais à la fois attentionné qui disparaît pendant la journée, laissant Aimée presque seule en sa demeure.

L’auteure prend le temps à chaque page de dessiner finement devant nos yeux des personnages sensibles et complexes.

Ce sera l'arrivée d'une professeure de flûte, Émeline, qui viendra rompre la vie monotone dénuée de tout sentiment d'Aimée, plongée depuis trop longtemps déjà dans un isolement quasi absolu. Le domaine va alors arborer un nouveau visage: des signaux sont lancés à la maitresse des lieux, la peur grandit et les secrets se dévoilent petit à petit.

Une ambiance gothique classique

Malgré des chapitres courts, toute la première moitié du récit suit le rythme lent d’une époque déjà lointaine où l’on se déplaçait à cheval et où le téléphone n’existait pas. L’auteure prend le temps à chaque page de dessiner finement devant nos yeux des personnages sensibles et complexes.

Roman

“Seule en sa demeure”

Par Cécile Coulon

Édité par L'iconoclaste

336p. - 19€

Note de L'Echo:

Cécile Coulon tisse une véritable atmosphère appuyée de comparaisons poétiques entre l’homme et la nature. La forêt, mais aussi la bâtisse, deviennent des personnages à part entière tantôt enveloppants, tantôt inquiétants.

"Seule en sa demeure" est un roman de style et d’atmosphère, où la beauté des mots et des images créées prennent le dessus sur l’énigme. Le récit prend seulement son élan en deuxième partie lorsque les secrets qu’il renferme prennent réellement corps et finissent par devenir un peu trop tôt des évidences.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés