Un atlas pour mieux comprendre le Proche-Orient

Voici résumés dans un atlas les racines historiques, le contexte politique et les réalités sociales d'une région dont dépend en grande partie l’équilibre géopolitique mondial.

A l’heure où un nouveau round de négociations réunit à Washington Israéliens et Palestiniens, voici un atlas historique et géopolitique qui tombe à point nommé. En réalité, depuis un siècle, le Proche-Orient (littoral méditerranéen) et le Moyen-Orient (région du Golfe) n’ont jamais cessé de faire la "une" de l’actualité mondiale : conflit israélo-arabe, pétrole, guerres, islamisme, nucléaire iranien, etc.

En multipliant les angles d'approche, l’atlas réalisé par l’historien Pierre Vallaud et le journaliste Xavier Baron a pour ambition de répondre aux questions essentielles, permettant ainsi de mieux comprendre la complexité et les enjeux de cette région sensible : cadre géographique et géopolitique, démographie, héritages du passé, diversité et parfois rivalités religieuses, aspirations nationales, distribution inégale des ressources, interventions des grandes puissances.

Dans une autre partie, l'ouvrage présente les données historiques, politiques, religieuses et économiques essentielles de chaque pays afin de rappeler comment fonctionnent ces Etats et ainsi de mieux comprendre le présent. Cette région du monde, en raison de ses tensions et de ses contradictions, demeure imprévisible.

Toutefois, avec prudence, les auteurs envisagent à grands traits, dans une dernière partie, quelle pourrait être l'évolution de dix grands dossiers parmi les plus brûlants, comme le conflit israélo-palestinien ou l'unité de l'Irak, en précisant quels risques comporte chaque hypothèse. Ainsi dans le dossier irakien, Pierre Vallaud et Xavier Baron mettent en garde contre les risques que comporte le scénario d’un éclatement du pays pour l’approvisionnement mondial en pétrole.

Dans leur conclusion générale, les auteurs estiment que la région ne trouvera une véritable paix et stabilité que par le biais de la démocratie. A condition toutefois que celle-ci ne soit pas imposée de l’extérieur, comme dans le cas de l’Irak. "C’est de la région elle-même, et seulement d’elle-même, que peut venir ce changement", soulignent-ils.

"Atlas géostratégique du Proche et Moyen-Orient", Pierre Vallaud et Xavier Baron, éditions Perrin, 176 pages, 26 euros

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés