Otobong Nkanga, gagnante du BelgianArtPrize 2017

©BelgianArtPrize

L'artiste nigérienne Otobong Nkanga a reçu le BelgianArtPrize, le prix d'art contemporain le plus ancien de Belgique. Le prix s'accompagne d'une récompense de 25.000 euros.

C’est la délicatesse de son approche et la complexité de ses thématiques qui ont valu à l’artiste nigérienne installée à Anvers de recevoir le BelgianArtPrize. Le prix d’art contemporain le plus ancien de Belgique (auparavant appelé Prix de la Jeune Peinture) est "destiné à encourager des artistes confirmés belges ou résidant en Belgique et à contribuer au développement de leur carrière et de leur visibilité internationale", précise l’ASBL organisatrice qui donne le fameux Turner Prize comme comparaison.

©BelgianArtPrize

Otobong Nkanga, 42 ans, est une plasticienne et performeuse qui manie dessin, photographie, installation et vidéo. Elle se concentre sur l’interconnexion entre l’environnement, l’architecture et l’histoire. Des thèmes politiques qui sont explorés avec poésie, entre récits et souvenirs. Pour le BelgianArtPrize, elle présente une sculpture et trois œuvres textiles qui entremêlent rêves éveillés et visions du monde. "Pour le BelgianArtPrize, les œuvres présentées au Palais des Beaux-Arts sont des expérimentations de matières ou de matériaux visant à explorer les transformations sociales, idéologiques et environnementales. Des termes tels que le délitement, la corrosion, la contamination, la cristallisation, la stagnation, la croissance, sont souvent utilisés pour décrire l’état d’une société, d’une économie ou d’un environnement, mais comment est-il possible de les matérialiser dans les espaces que nous exploitons ou à travers les matériaux que nous utilisons? Comment les choses changent-elles?", éclaire-t-elle.

Le prix, remis hier soir, s’accompagne d’une récompense de 25.000 euros. Elle est de 10.000 euros pour l’ING Public Prize, remis à Maarten Vanden Eynde, élu, lui, sur la base des votes du public.

L’exposition BelgianArtPrize est visible jusqu’au 28 mai au Palais des Beaux-Arts.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content