Publicité

A Space Odyssey

Signée par Ed. White, le premier Américain à être sorti dans l’espace en 1965, cette photographie a été adjugée 2.000 dollars chez Bonhams. ©BONHAMS

Le 21 avril à New York, Bonhams organisait la septième édition de sa grande vente de "souvenirs de l’espace".

Le 3 juin 1965, les astronautes James McDivitt et Edward H. White exécutaient au cours de la mission Gemini IV la toute première sortie extra-véhiculaire (ou EVA, pour Extravehicular Activity) pour le compte des États-Unis. Pendant une vingtaine de minutes, White se déplaça en effet autour de son vaisseau, rattrapant ainsi le retard pris sur les Soviétiques qui, par l’entremise de leur cosmonaute Alexeï Leonov, avaient réussi un exploit similaire à peine quelques semaines plus tôt. Quasiment cinquante ans plus tard, Bonhams vient de leur rendre hommage à sa manière en organisant le 21 avril à New York la septième édition de sa Space History Sale, rassemblant plus de deux cents lots en rapport avec la conquête de l’espace.

Parmi ceux-ci figuraient en bonne place une photographie en couleur montrant Edward White en pleine action, les pieds suspendus au-dessus de la planète terre. Capturé par son collègue, ce souvenir dédicacé par le First American Spacewalker s’est vendu 2.000 dollars, soit un peu plus du double de son estimation basse (800 – 1.200 dollars), tandis que le drapeau américain provenant de la collection personnelle de James McDivitt (2.000 – 3.000 dollars) a été adjugé 4.000 dollars.

Grosse déception en revanche pour la check-list papier de cette entreprise historique, pourtant agrémentée de nombreuses autres photographies et vidéos, qui a finalement été emportée contre "seulement" 47.500 dollars. Pour ce lot assez exceptionnel, reprenant notamment en détail les différentes étapes de la fameuse EVA, Bonhams s’attendait en effet plutôt à encaisser entre 80.000 et 120.000 dollars. Il faut donc croire que malgré l’immense médiatisation que connut à l’époque cette mission – la première à avoir été intégralement commandée depuis le mythique Houston Mission Control Center –, les enchérisseurs ont su garder leur sang-froid face à certaines fourchettes d’estimation un peu trop optimistes, pour ne pas dire parfois difficilement incompréhensibles du commun des mortels…

Apollo 12

Signée par Ed. White, le premier Américain à être sorti dans l’espace en 1965, cette photographie a été adjugée 2.000 dollars chez Bonhams. ©BONHAMS

C’était, par exemple, aussi le cas d’un lot présenté comme "le repas favori" de l’astronaute Alan Bean, passé à la postérité pour avoir été le quatrième homme à fouler le sol lunaire lors de la mission Apollo 12 (1969), et composé de pêches lyophilisées, d’une boisson à base d’agrumes (orange – pamplemousse) et d’un dernier sachet contenant un spaghetti bolognaise. Bien décidé à devenir également le premier astronaute à manger cette spécialité d’origine italienne sur notre précieux satellite, ce dernier avait en effet demandé à ce qu’on lui en réserve deux portions parmi les multiples plateaux-repas qui allaient accompagner son séjour. Si l’une fut bel et bien dégustée après qu’ils aient effectué leur alunissage, l’autre fut conservée intacte pendant plus de quarante-cinq ans. Pour ce plat gastronomique, Bonhams espérait entre 50.000 et 80.000 dollars… mais à ce prix-là, personne n’en a voulu. Sont aussi restés invendus les capteurs portés par Bean durant ses deux Moonwalks ainsi qu’une sangle de son Portable Life Support System (PLSS), le "sac à dos" qui lui permettait de rester en vie dans l’espace. Leur prix, situé entre 60.000 et 90.000 dollars pièce, a sans doute freiné plus d’un amateur. Même constat enfin pour les trois bics portés par l’astronaute durant son service et dont les fourchettes d’estimation tournaient autour des 30.000 à 50.000 dollars l’unité…

Les enchérisseurs ont su garder leur sang-froid face à certaines fourchettes d’estimation un peu trop optimistes.

En revanche, la montre-bracelet d’Alan Bean, une Speedmaster Professional en or 18 carats signée Omega, a trouvé facilement preneur pour 50.000 dollars. Estimée entre 40.000 et 60.000 dollars, celle-ci lui avait été remise ainsi qu’au président Nixon et au vice-président Agnew et à 27 autres astronautes, à l’occasion d’un dîner de gala organisé pour commémorer la réussite d’Apollo 12. "With time, through time, on time", peut-on lire au revers du boîtier!

Également en provenance de la collection personnelle de l’astronaute américain, un drapeau de son État d’origine (le Texas) ayant voyagé à bord du module de commande Yankee Clipper a été adjugé dans sa fourchette d’estimation (2.500 – 3.500 dollars) à 2.750 dollars, tandis qu’un morceau de tartan écossais, aux couleurs et motifs du clan MacBean, a été vendu 6.250 dollars, soit deux fois plus cher que son estimation haute (2.000 – 3.000 dollars). Il n’empêche que, compte tenu du nombre important de lots restés ce jour-là sur le carreau, ni Bonhams, ni Alan Bean n’ont dû vraiment se sentir transportés vers une autre galaxie…

NB: tous les prix mentionnés ci-dessus s’entendent frais inclus.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés