Sotheby's et Christie's misent sur le marché de la BD

La couverture de "Celtiques", de Corto Maltese, par Hugo Pratt, estimée entre 220.000 et 240.000 euros. ©Casterman 2014/ Sotheby's

Le marché de la bande dessinée attire désormais les grandes maisons d’enchères, comme Sotheby’s et Christie’s, qui organisent en mars à Paris deux ventes dans l’espoir de séduire des investisseurs internationaux.

Si Artcurial est présente dans les enchères de BD depuis 10 ans, c’est une première intrusion dans le monde de la BD pour Sotheby’s, et la deuxième seulement pour Christie’s, qui avait réalisé plus de 4 millions d’euros de chiffre d’affaires (frais compris) lors d’une vente organisée en avril 2014.

"Il s’agissait de faire en sorte que les pièces puissent intéresser des collectionneurs américains."
Eric Verhoest
Expert pour Sotheby’s

"Sotheby’s avait déjà organisé une vente en juillet 2012, rectifie Eric Verhoest de la Galerie Champaka, qui officie comme expert pour Sotheby’s. C’était une vente de moyenne importance qui s’est soldée par un demi-échec. Cette vente-ci est donc la première vente internationale." La maison d’enchères voulait continuer sur ce segment mais réorienter le concept de la vente. Eric Verhoest et Bernard Mahé (également expert pour Sotheby’s) ont alors proposé un concept de vente axée sur la BD américaine de qualité. "Il s’agissait de faire en sorte que les pièces puissent intéresser des collectionneurs américains, commente Eric Verhoest. Nous avons des pièces quasi muséales issues de collections privées." La vente de ce samedi présentera 22 à 23% de pièces (sur 288 œuvres originales, planches ou illustrations) anglo-saxonnes, les autres pièces étant essentiellement européennes.

La couverture de "Celtiques", de Corto Maltese, par Hugo Pratt, estimée entre 220.000 et 240.000 euros. ©Casterman 2014/ Sotheby's

Le second challenge consistait à présenter quelques vedettes dans la vente. Sur la cinquantaine d’oeuvres signées Hergé, figure un dessin à l’encre de Chine du "Petit XXe" datant de 1938 et estimé entre 450.000 et 480.000 euros. Sotheby’s propose aussi une affiche d’Enki Bilal pour le film "Mon oncle d’Amérique" dédicacée au metteur en scène Alain Resnais, et une planche de la BD Gaston Lagaffe par André Franquin, toutes les deux estimées entre 65.000 et 75.000 euros. La couverture de l’album "Celtiques" de Corto Maltese par Hugo Pratt est, elle, estimée entre 220.000 et 240.000 euros.

Une semaine plus tard, Christie’s, associé à la galerie Maghen, organisera le 14 mars la vente de 446 œuvres, avec 10 originaux du père de Tintin, estimés au total à 1,5 million d’euros.

L’arrivée des deux maisons d’enchères renommées sur ce secteur montre qu’il y a tout de même une volonté d’élargir la clientèle à l’international. Si la BD reste un secteur de passionnés à 90%, "depuis peu, des investisseurs commencent à entrer sur le marché", relève Daniel Maghen, car les prix commencent à être suffisamment élevés pour les intéresser.

[Suivez Didier Béclard sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect