Un collectionneur bruxellois achète deux planches de Tintin à Dallas pour 364.000 euros

©Hergé-Moulinsart, 2018

Deux planches des aventures de Tintin, extraites de l'album "Coke en Stock", sont parties samedi aux enchères pour 422.000 dollars (364.000 euros), soit moins que le prix estimé.

Deux planches des aventures de Tintin, extraites de l'album "Coke en Stock", sont parties samedi aux enchères pour 422.000 dollars (364.000 euros) à Dallas, a annoncé la maison d'enchères Heritage Auctions.

L'ensemble, signé du "père du Tintin" Hergé, a été acheté par un collectionneur de Bruxelles qui "a souhaité rester anonyme", a indiqué à l'AFP un porte-parole, Eric Bradley. Le dessinateur Hergé, de son vrai nom Georges Remi, était lui-même originaire de Bruxelles.

Bien que la vente de samedi ait eu lieu au Texas, elle a été retransmise en direct en divers endroits, dont le QG néerlandais de Heritage Auctions près d'Utrecht.

Les deux dessins de 32,2X50 cm et de 30,7X47,7 cm, réalisés en 1957 et qui représentent la page 58 du 19e album des aventures de Tintin, publié en 1958, n'ont pas atteint leur estimation, comprise entre 720.000 et 960.000 dollars.

Ils sont constitués de 12 vignettes montrant Tintin, son chien Milou, le capitaine Haddock et le pilote estonien Piotr Skut, alors qu'un plongeur essaye de poser une mine sur le navire qui les transporte. Une ancre assomme le plongeur et la mine est avalée par un requin qui s'éloigne ensuite en hoquetant.

Les planches originales d'Hergé apparaissent rarement sur le marché. Le dessinateur en offrait parfois à des amis proches, selon Heritage Auctions.

Les deux planches vendues samedi avaient été données par Hergé dans les années 70 à "un ami scandinave", qui les avaient ensuite vendues "dans un pays de langue allemande en Europe", selon l'expert en BD basé à Bruxelles Eric Verhoest.

Début mai, une rare illustration crayonnée et mise en couleur par Hergé s'était envolée pour plus de 600.000 euros lors d'une vente aux enchères chez Christie's à Paris. L'aquarelle avait été réalisée pour la couverture du Petit Vingtième publié le 22 juin 1939 pour illustrer un épisode du "Sceptre d'Ottokar", le septième album des aventures du reporter à la houppette.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content