Afflux de jazzmen à Namur

©Olivier Lestoquoit

Le tout jeune "Confluent Jazz Festival" de Namur revient pour sa deuxième édition avec une belle affiche. Au programme des deux soirées: Igor Gehenot, Kyle Eastwood ou Philip Catherine, entre autres.

Peut-être serions-nous en droit de nous étonner de l’organisation d’un nouveau festival de jazz dans une Belgique francophone déjà bien servie. Pourtant, justement, le Confluent Jazz Festival est né d’un constat: l’absence d’un événement d’envergure autour du jazz à Namur. Ou du moins, l’absence d’une structure durable, officielle et reconnue. Depuis deux ans donc, c’est chose faite.

"Nous proposons un ancrage belge, avec la jeune scène montante."
Philippe Mobers
Organisateur

La spécificité de ce projet? "Nous proposons un ancrage belge, avec la jeune scène montante, même si ‘cette jeune scène montante’ se compose d’artistes déjà confirmés, comme Igor Gehenot qui présentera avec son dernier album (Delta) ce vendredi", explique Philippe Mobers, l’un des organisateurs. Cet ancrage national n’empêche cependant pas la programmation de défendre un jazz plus européen et ce, bien évidemment, pour s’ouvrir à la scène internationale et pour fédérer un large public. "En effet, nous défendons aussi cette idée. Il ne faut pas se fermer à un style de jazz trop conventionnel. Le jazz existe depuis un siècle et chaque décennie a rafraîchi le genre. Nous voulons surfer là-dessus. Si un groupe propose un style plus traditionnel, mais revisité par quelques touches contemporaines, cela nous intéresse aussi. Je pense par exemple à Jérémy Dumont. Les artistes comme lui sont ceux qui ont étudié le jazz et en font quelque chose de personnel. Les artistes contemporains s’inspirent de plusieurs styles, cela dépoussière le genre et cela permet d’intéresser un large public."

©Olivier Lestoquoit

Le programme de cette nouvelle édition, parrainée par Philip Catherine, a de quoi attirer. On y retrouve Kyle Eastwood (le fils de Clint, oui), Igor Gehenot (photo), Jérémy Dumont trio, ou encore Laurent Doumont. Un bémol? La durée du festival qui se limite finalement à deux "grosses" soirées. La raison? Les faibles finances du festival, bien évidemment, mais aussi, et là non plus ce n’est pas une surprise, l’absence de forces humaines, qui permettraient de développer la structure et l’étendre sur plusieurs jours.

Malgré tout, on ne peut que saluer une affiche aussi talentueuse.

Confluent Jazz Festival, les 14 et 15 avril à partir de 19h. À l’Auditorium du Conservatoire et l’Espace Laloux, allée du Parc Reine Astrid, 11 à 5100 Jambes. Rens.: www.province.namur.be/agenda.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect