Beyoncé récompensée pour ses prises de position

©REUTERS

La superstar du R&B a gagné 8 prix lors des Video Music Awards organisés par la chaîne MTV ce dimanche. La récompense principale a été attribuée à son clip "Formation", une vidéo coup de poing qui évoque les violences policières contre les afro-américains.

Il n'y a pas de doute, Beyoncé était au sommet de sa forme ce dimanche soir alors qu'elle a enflammé le Madison Square Garden lors de la cérémonie des Video Music Awards (VMA) de la chaîne MTV. Elle a livré au public une performance de pas moins de dix minutes, enchaînant chant et danse avec l'aisance qu'on lui connait. 

©AFP

Mais sa performance a également marqué la foule avec ses prises de position politiques assez explicites. Ainsi, la chanteuse a fourni en guise d'introduction une scénographie où des jeunes femmes en robe blanche tombent les unes après les autres, dans un rayon de lumière rouge faisant penser à une marre de sang. Comme des anges abattus d'un coup de feu. 

La scène est parue pour la plupart comme un écho aux violences policières envers les afro-américains qui secouent le pays depuis plusieurs années. Qui plus est, Beyoncé était venue à la cérémonie accompagnée de mères de jeunes Noirs tués par des policiers ces dernières années, notamment celle de Michael Brown, le jeune homme fusillé à Fergusson en 2014.

Les prises de position de la chanteuse ne datent pas d'hier. L'un des clips pour lesquelles elle a été récompensée "Formation" envoie également un message fort pour la cause afro-américaine aux Etats-Unis. Tiré du dernier album de la chanteuse "Lemonade", "Formation" avait suscité une forte polémique à sa sortie et avait placé la pop-star sur un terrain plus politique qu'a l'accoutumée

Pourtant, Queen Bey ne semble pas effrayée par les débats et continue sur sa lancée, comme on l'a vu lors de la cérémonie. Elle a d'ailleurs dédié ses huit prix aux "gens de La Nouvelle Orléans"

Ces huit récompenses la placent ex-aequo pour le plus grand nombre de prix obtenus en une soirée avec Lady Gaga et les Norvégiens de a-ha qui ont enflammé les pistes de danse dans les années 80. Toutefois, c'est Peter Gabriel qui reste le champion avec 10 VMA du temps de "Sledgehammer". 

©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect