chronique

Rachida Brakni, Gaëtan Roussel, Lady Sir, elle et lui…

Quand l’une des meilleures actrices françaises rencontre le frontman de Louise Attaque, cela donne un duo fait pour durer plus de trois minutes. Rachida Brakni est la Lady, Gaëtan Roussel le Sir. Et leur album est l’une des plus jolies surprises du printemps.

Un rendez-vous avec ce duo atypique au Pavillon de la Reine, cet hôtel ravissant qui jouxte la Place des Vosges, à Paris, voilà quelque chose d’excitant. Gaëtan, le leader de Louise Attaque, curieux et infatigable, a eu, dans le passé, des collaborations plus que passionnantes avec Alain Bashung et Vanessa Paradis. Rachida Brakni, aussi connue pour être à la ville Mme Cantona, est une actrice césarisée et moliérisée qui a échappé au cadre de la Comédie Française. Leur alliage va plus loin que la simple idée d’un "one shot".

C’est Rachida qui a convié, dans son univers, Gaëtan Roussel. Avec une demande bien précise, la création d’une chanson pour le soundtrack de son film "De sas en sas". Et pourquoi lui? "Cela fait quelques années qu’on se connaît. Je l’admire profondément. Il se fait que la fille de la manageuse de Gaëtan a joué dans mon film. Et Clarisse, la manageuse, m’a fait découvrir un morceau qu’il avait enregistré à Los Angeles et qui pouvait convenir à mon film. Très gracieusement, il m’a offert ce morceau. Et j’ai voulu le chanter avec lui. On a essayé. Et on a découvert que nos voix se mariaient bien." Gaëtan, de son côté, est connu pour adorer pénétrer les univers d’autres artistes. "J’adore mélanger, malaxer les univers. Et que cela devienne autre chose." Rachida et Gaëtan partagent un point commun très puissant. Leur côté sans limites et sans barrières. Ensemble, ils ajoutent: "Hors cadre". "Ce qui me plaisait chez Rachida, c’est justement qu’elle soit hors cadre. Sa curiosité, son désir de prendre des risques. Et c’est ce que nous essayons de faire dans Lady Sir", précise Gaëtan. L’une comme l’autre se disent disponibles au hasard.

Rachida BRAKNI et Gaëtan ROUSSEL (Lady Sir) - "Le temps passe" - Thé ou Café (France2)

Accidentaly yours

"Rachida connaît moins la scène pop que moi, évidemment. Mais je la vois travailler et je suis assez admiratif. C’est une grande bosseuse. Elle ne va pas monter sur scène, juste en passant. Elle va rester sur scène. Ce que je vois, c’est que pour elle, ce projet n’est ni un caprice, ni une récréation." Si l’on remonte le fil de la bio de Rachida, on constate qu’elle avait déjà fait un album avec Cali. Si bien que former ce groupe avec Gaëtan aujourd’hui, cela fait sens. "Quand je chante avec lui, je sens bien qu’il y a un fil tendu entre nous. C’est mon partenaire de jeu, mon acolyte", dit-elle.

Le titre de l’opus, "Accidentaly Yours", montre que cette union harmonieuse de leurs voix et talents s’est faite par hasard, accidentellement. "L’idée était aussi de combiner plusieurs langues dans une même chanson. Du français, de l’anglais, de l’arabe. Et de garder une forme de musique plutôt folk pop", explique Gaëtan.

Rêver d’ailleurs

Rachida et Gaëtan exercent tous deux des métiers où il est plus que possible de rêver d’ailleurs et d’inconnu. "Mon mode d’expression ne se limite pas au cinéma. C’est le cinéma, le théâtre, la réalisation, la musique. Et j’adorerais, un jour, faire de la danse", confie Rachida. La chance, c’est aussi, comme le souligne Gaëtan, d’avoir autour d’eux des gens qui les poussent à tenter de nouvelles expériences.

C’est Rachida Brakni qui a convié, dans son univers, Gaëtan Roussel.

Leur association étonnante se révèle donc hyper évidente et cohérente. On n’a pas le souvenir d’avoir assisté à ce phénomène, dans la musique de France, sur tout un album. "Il y a eu des choses plus ou moins similaires, note Rachida, mais il s’agissait davantage d’un pygmalion avec sa muse, par exemple. Nous, on se voit davantage comme un groupe."

Tout va mieux…

Lorsqu’ils chantent ensemble "Tout va mieux partout", il faut en saisir l’ironie, bien sûr. "Ce qui nuance la phrase, c’est la suite, 'on ne voit que le flou'. Cela dépend de l’endroit où l’on pose la caméra, explique Rachida. Il y a plein de choses qui ne vont pas mais il y a aussi beaucoup d’initiatives citoyennes qui réalisent l’impossible." Ni l’un, ni l’autre ne souhaitent faire des chansons engagées. Ils préfèrent l’impressionnisme… "Pour moi, 'C’est déjà ça' d’Alain Souchon, c’est une chanson engagée. Avec toute la poésie et la tendresse qu’il y a mises", estime Gaëtan.

On imagine que la situation politique en France les perturbe. Rachida avoue que pour la première fois, elle ne sait pas pour qui voter. Elle a refusé de signer l’appel des artistes se mobilisant contre le Front National. "Je crois qu’il faut penser différemment. J’exècre les idées du FN, mais je ne veux pas stigmatiser les gens qui votent pour ce parti. Je ne pense pas que 30% de la population française soient foncièrement racistes… Il y a beaucoup de désespérance et de misère sociale." Rachida préfère encourager le dialogue.

©doc rv

La noblesse d’âme est la qualité première d’une lady et d’un gentleman. Rachida et Gaëtan peuvent certainement revendiquer les titres de Lady et de Sir.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés