Publicité
Publicité

Après l'Odyssée, Slift s’attaque à L’iliade. Du rock épique!

En mode guitare (Jean), basse (Rémi), batterie (Canek), les trois musiciens de Slift. ©Ben Pi

Le rock psychédélique du trio toulousain Slift atteint des sommets sur un 3e album sorti vendredi chez Sub Pop, le label de Nirvana. "Ilion" revisite la guerre de Troie avec des guitares héroïques... que l'on entendra vibrer à l'AB, le 18 mars.

L'existence d'un groupe tient parfois à celle d'un autre. Le 31 mai 2015, sur le coup de 21 heures, Jean Fossat et son pote Canek Flores se glissent in extremis dans Les Abattoirs. Depuis quelques années, cet édifice toulousain n'est plus la destination finale du monde animal, mais un espace de transit pour des expositions d’art moderne. C'est aussi un lieu de concert.

Ce soir-là, justement, les deux copains assistent à une prestation extatique de Moon Duo. Sur scène, ce groupe californien réaménage le rock psychédélique avec des tapis synthétiques et quelques enfilades de guitares électriques. "En sortant de la salle, nous avons retrouvé mon frère, Rémi, et nous lui avons tout raconté", rejoue le guitariste Jean Fossat, l'aîné de la fratrie. "Nous étions émerveillés. Nous voulions former un groupe comme Moon Duo: un projet caractérisé par de longues montées en puissance et de rares changements de rythme. C'est très répétitif et lancinant. Puis, à un moment, il y a des solos de guitare qui surgissent de nulle part pour emporter l'auditoire dans un tourbillon hallucinant."

SLIFT - Ilion (Live on KEXP)

Le ton est donné. En mode guitare (Jean), basse (Rémi), batterie (Canek), les trois musiciens se structurent autour des cinq lettres de Slift, essayant d'appliquer la formule magique de Moon Duo à leurs compos. "C'était d'autant plus excitant que tout cela faisait écho à notre héritage familial. À la maison, notre père nous berçait avec des albums des Beatles. Ensuite, il nous a initié au blues, aux disques de Son House, de Robert Johnson ou de Muddy Waters. Après ça, nous avons écouté des trucs plus électriques, genre Stevie Ray Vaughan ou Jimi Hendrix. Toutes ces influences traversent encore notre musique", assure le guitariste. "Notre proposition peut sembler extrême mais, dans les faits, elle se rattache aux grandes traditions du blues."

Si toute sa musique vient de là, Slift aiguise ses instruments et peaufine sa recette: une puissante fusion de psychédélisme, de rock stoner, de dérivés cosmiques et de riffs en combustion.

Le Rockerill, à Charelroi. ©Tim Dirven

Le rêve américain

Dès 2017, l'histoire de Slift s'écrit avec l'accent belge. Les premières chansons du trio français voient en effet la lumière du jour par l'entremise du micro-label bruxellois Exag' Records (Phoenician Drive, Milk TV). "Quand nous avons commencé à jouer des concerts, nous avons fait étape à Charleroi, au Rockerill. En nous produisant là-bas, nous avons découvert qu'il s'agissait à la fois d'une salle, mais aussi d'une petite maison de disques. C'est là que nous avons rencontré le patron d'Exag' Records et sympathisé avec les gens du Rockerill qui, par la suite, nous ont aidé à sortir ‘La Planète Inexplorée’, notre premier album studio."

"Le récit homérique nous permet d’évoquer l’effondrement d’une civilisation et sa reconstruction. En cela, 'Ilion' n’est pas un disque pessimiste."

Jean Fossat
La guitariste de Slift

Slift entretient ainsi une relation privilégiée avec la Belgique. Un lien qui s'est encore renforcé, en 2020, à la sortie de "Ummon", un deuxième disque largement plébiscité au pays de la frite. Aujourd'hui, toutefois, le groupe toulousain est le nouveau fer de lance de Sub Pop. Connue pour avoir mis le doigt sur Nirvana, la structure américaine est l'un des sanctuaires du rock indépendant. "Je n'ai jamais pensé que notre musique puisse un jour les intéresser", s'étonne Jean Fossat. "Il y a tellement de bons groupes aux États-Unis. Comment expliquer ce qui est en train de nous arriver?"

C'est assez simple. En étirant ses sons sur de longues plages balayées par la distorsion, Slift va et vient sur la ligne du temps, opérant d'incessants rapprochements entre passé et présent.

SLIFT • WEAVERS' WEFT (Official Video)

Bête de scène

Sur disque, comme sur scène, le trio ravive le feu sacré de Led Zeppelin, les atmosphères du post-rock, les idéaux heavy de Black Sabbath ou le space rock d'une formation comme Hawkwind. À côté de ces détours dans le grand grimoire du rock, Slift s'affirme comme un pur produit de son temps, jouant des coudes avec les piliers de la scène métal ou fonçant, tête baissée, dans la mêlée psychédélique afin de transformer l'essai, au nez et à la barbe de King Gizzard & The Lizard Wizard.

"En Belgique, nous allons jouer à l'Ancienne Belgique. C'est un lieu qui me semblait complètement inaccessible il y a quatre ou cinq ans…"

Jean Fossat
La guitariste de Slift

Un événement international explique aussi l'avènement de Slift. Durant le confinement, une session enregistrée au festival des Trans Musicales de Rennes fait irruption sur la chaîne YouTube de la station de radio américaine KEXP. Plus d'un million de personnes contemplent la performance. "Quand cette vidéo est sortie, les gens étaient vraiment en manque. Ils rêvaient de retrouver les festivals et de se ressembler dans des salles. Je pense que cette session a motivé pas mal de monde à venir nous voir jouer sur scène."

En sortie de crise sanitaire, le groupe est effectivement de tous les grands rendez-vous (Desertfest, Levitation Festival, Roadburn, Hellfest). Au point de rallier l'Amérique pour y jouer une trentaine de dates. "C'est comme ça que les gens du label Sub Pop nous ont vu en concert." Depuis cette signature, Slift bénéficie d'un nouveau statut. "Désormais, nous sommes programmés dans des endroits prestigieux. En Belgique, par exemple, nous allons jouer à l'Ancienne Belgique. C'est un lieu qui me semblait complètement inaccessible il y a quatre ou cinq ans…"

L'Iliade et l'Odyssée

Ce changement de paradigme s'accompagne à présent d'un album nommé "Ilion". "Il s'agit du nom de la ville de Troie en grec ancien", précise Jean Fossat. "Dans notre album précédent, nous avions exploré les thèmes de l'Odyssée. Comme dans les textes portés par Homère, il était question d'un exil et d'un retour." D'un point de vue conceptuel, "Ilion" poursuit ainsi l'épopée avec des références à l'"Iliade", au cheval de Troie et à la folie des hommes.

"Notre proposition peut sembler extrême mais, dans les faits, elle se rattache aux grandes traditions du blues."

Jean Fossat
La guitariste de Slift

"Notre nouveau disque se veut authentique et fidèle à notre vision du monde. ‘Ilion’ s'est dessiné durant la pandémie, sur une planète confrontée au réchauffement climatique, mais aussi à des défis socio-économiques et géostratégiques. En tant qu'êtres humains, nous interagissons nécessairement avec ces réalités. Où que nous soyons. En composant ‘Ilion’ nous avons cherché à transmettre notre ressenti et nos émotions à travers la musique."

Amplis dans le rouge, guitare à la main, Slift se porte au chevet d’une humanité mal en point. "Le récit homérique nous permet d’évoquer l’effondrement d’une civilisation et sa reconstruction. En cela, "Ilion" n’est pas un disque pessimiste. Au contraire, il est chargé d’espoir et d’envies de changement."

Sur les routes sinueuses qui mènent à Troie, Slift remporte la bataille dans la durée. En 75 minutes, réparties sur huit titres, le trio explose les formats via une approche frontale et ultra-tentaculaire. Puissant, voire renversant, "Ilion" s'écoute d'une traite. Il s'agit d'un album monolithique, charpenté pour résister à l'usure du temps, aux assauts des modes et des tendances. À l'heure de miser sur les disques qui marqueront 2024, il s'agira de mettre quelques pièces et, éventuellement, l'un ou l'autre billet sur ce premier temps fort de l'année. Car, à l'évidence, "Ilion" est un bon cheval. 

Rock

"Ilion"

Composé par Slift

Label: Sub Pop

Site web du groupe. En savoir plus

Note de L'Echo:

Inscrivez-vous à la newsletter Culture de L'Echo

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire et retrouvez toute la culture que vous aimez à L'Echo: les rendez-vous incontournables dans tous les genres artistiques, racontés par 20 plumes enthousiastes et engagées, des entretiens avec des grands témoins qui éclairent notre époque.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.