Arena5, le faux festival surprise de l’été

Véronique Sanson inaugurera la scène de L’Arena5 à Bruxelles, sur le plateau du Heysel, face à l’Atomium, pour des concerts en plein air tout l’été. ©BELGA

Quand l’alliance d’un Bruxellois, d’un Wallon et d’un Flamand aboutit à Arena5. Un nouveau rendez-vous musical de l’été sur le plateau du Heysel, face à l’Atomium. Interview de Denis Delforge, le CEO de Brussels Expo et de Pascal Van de Velde, le CEO de Greenhouse Talent.

Alors que la plupart des grands festivals ont été remis à 2022, l’arrivée de l’Arena5 constitue une heureuse surprise dans le paysage bruxellois. Comme le précisent ses fondateurs, il ne s’agit pas vraiment d’un festival, mais d’une série de concerts, sans thématique musicale arrêtée, dans des conditions optimales, en plein air et Covid safe. Parmi les grands noms, Véronique Sanson, Marc Lavoine, Feu ! Chatterton, Philippe Katerine, Raphael, mais aussi Caetano Veloso et Hooverphonic. L’Arena5 ne se présente pas comme un lot de consolation pour pallier l’absence du Brussels Summer Festival. Il a été mûri de longue date.

Comment est né ce concept ?

Denis Delforge : Ce n’est pas un concept qui a été développé pour le Covid. Nous en discutions depuis cinq, six ans avec Pascal Van de Velde. Nous cherchions un lieu en plein air, pour l’été et trouvions que Bruxelles n’offrait pas une grande programmation durant cette saison. Et nous voulions un lieu emblématique. Nous constatons qu’il y a une grande demande du public qui n’a pas toujours envie d’aller en festival. Et du côté des artistes, nous voyions que nombre d’entre eux n’avaient pas non plus la possibilité de jouer en festival. Évidemment, avec l’annulation de tous les festivals, cette année-ci a été un accélérateur pour ce projet.

Donc, Arena5 n’est pas un festival au sens premier du terme ?

Pascal Van de Velde : Non, c’est plutôt une série de concerts éclectiques. Avec les règles Covid, c’est compliqué de garder le public au même endroit pendant quatre, cinq heures. C’est mieux d’avoir un concert de deux heures, avec un avant-programme, et basta. L’idée m’est venue quand j’ai produit les concerts de Leonard Cohen, sur la Place Sint Pieter, à Gand, en 2010 et 2012. Là, j’ai compris que c’était un plus pour l’artiste comme pour le public âgé qui n’a pas envie d’être dans la boue.

"À partir du 13 août, Arena5 proposera des concerts debout jusqu’à 7.500 personnes."
Denis Delforge
CEO de Brussels Expo

Certes, mais Arena5 propose Feu ! Chatterton, Philippe Katerine, Raphael, des artistes qu’on a déjà pu voir au BSF.

D.D. : C’est nous qui organisons le BSF et on a essayé d’offrir des alternatives pour pallier l’absence du festival, cette année. Le BSF a la particularité d’être mainstream. Ici, on n’est pas non plus dans le cadre d’un événement où un certain genre musical serait mis en avant. On offre des jauges où des concerts assis en plein air sont possibles. Et cela n’existait quasiment pas à Bruxelles. À partir du 13 août, Arena5 proposera des concerts debout jusqu’à 7.500 personnes.

Comment les Ardentes sont arrivées sur le projet ?

D.D. : On voulait un projet national. Avec les Ardentes, on collaborait déjà sur le Palais 12 et La Madeleine.

P.V.D.V : Nous travaillons avec eux sur Liège pour des artistes comme Barbara Pravi ou Ibrahim Maalouf.

Cela a-t-il été facile de trouver des artistes pour cette édition ?

P.V.D.V. : Au niveau international, c’est super compliqué. On a réussi à attraper quelques Français, un Brésilien et un groupe anglais. Il faut surtout travailler sur les artistes locaux. L’affiche comporte quelques grands noms. Et l’offre est très diverse. Les artistes voulaient avoir la garantie que ce soit Covid-safe.

Vous avez été obligés de prendre une série de mesures pour que ce soit justement Covid safe.

D.D. : Sur le Heysel, on a une belle expertise. L’Arena5 respecte tous les protocoles. On a même été plus loin. On a segmenté les flux. Les gens se croiseront beaucoup moins. Pour le premier concert sold-out, Amélie Lens, en jauge de 7.500 personnes debout, on instaurera le Covid safe ticket. Je pense que cela deviendra la norme pour les concerts dans les mois qui viennent. Et si demain, le gouvernement impose le port du masque pour ce type d’événements, nous les mettrons à disposition.

"Pour le premier concert sold-out, Amélie Lens, en jauge de 7.500 personnes debout, on instaurera le Covid safe ticket. Je pense que cela deviendra la norme pour les concerts dans les mois qui viennent."
Denis Delforge
CEO de Brussels Expo

Avez-vous déjà des engagements pour 2022 ?

P.V.D.V. : Cet exercice nous a pris déjà énormément de temps. Donc, non, nous n’avons pas de vue sur 2022 pour le moment. On y pensera plus tard. On constate qu’il y a une énorme demande du public à Bruxelles pour ce type d’initiatives. En tout cas, le lieu est très instagrammable !

www.arena5.be

L’affiche

Du 22 juillet au 13 août, les concerts seront en jauge de 2.500 personnes assises. Véronique Sanson ouvrira le bal. Marc Lavoine, le 25/7, Feu! Chatterton le 28/7, Ibrahim Maalouf le 29/7 et Philippe Katerine le 30/7 suivront. En août, on comptera sur Raphael le 5, Loïc Nottet le 6.

Le 14 août, la DJ Amélie Lens jouera devant 7.500 personnes debout. Hooverphonic le 25, Asaf Avidan le 29 et Caetano Veloso le 30 sont également programmés. Et le 11 septembre, c’est le rappeur français SCH qui devrait mettre le feu à l’Arena5.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés