Catriona Morison, la voix de tous les possibles

La mezzo Catriona Morison.

Pour son premier CD, "The dark night was finished", la mezzo écossaise explore Brahms, Schumann et Grieg, et révèle surtout Josephine Lang, une amie de Clara Schumann.

Elle a la rousseur de l’Écossaise pure native et les moelleux généreux d’une authentique mezzo. Ajoutez l’intelligence de cet assemblage de lieder – malgré le titre anglais de l’album – et en piste pour un bien agréable découverte. Celle de Catriona Morison, dont ce premier CD séduit à plus d’un titre. Par le répertoire, d’abord, qui explore Brahms et Schumann, mais aussi Grieg, et surtout Josephine Lang. Amie de Clara Schumann, encouragée à écrire et à publier par Mendelssohn, elle est l’une de ces femmes qui osa composer au XIXe siècle.

Première mondiale

En cette période où l’on redécouvre enfin le talent des oubliées de la musique, voilà qui tombe à pic, avec en prime une première mondiale. Un disque taillé sur mesure pour Catriona Morison, révélée par le prestigieux prix BBC Cardiff Singer of the world (>ici la vidéo), déjà happée par l’opéra, et résidant désormais en Allemagne.

Mais si sa maitrise de l’allemand participe au charme de cet album, si l’accompagnement de Malcolm Martineau est du parfait sur-mesure, c’est bien par la profondeur de son timbre, l’intelligence du phrasé et la richesse de ses harmoniques que s’ouvre à la jeune Écossaise la voie de tous les possibles. 

'The Dark Night Has Vanished' by Catriona Morison & Malcolm Martineau

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés