Chanteuse préférée de Bob Dylan, Valerie June fait se rencontrer Memphis et Brooklyn

"The Moon and Star", nouvel album de Valerie June.

On retrouve sur "The Moon and Stars: Prescriptions for Dreamers", son accent du Tennessee, son style poétique, son goût pour un r’n’b moderne. Et un zeste de psyché.

Elle est l’une des chanteuses préférées de Bob Dylan pour toutes sortes de bonnes raisons. Valerie June appartient à ces artistes rares qui n’envahissent pas vos petits écrans chaque jour en stories éphémères. Elle a choisi d’espacer ses sorties d’albums et celui-ci, elle l’aura travaillé durant plus de deux ans.

Album Pop

«The Moon and Stars: Prescriptions for Dreamers»
Valerie June

Note de L'Echo: 4/5

On y retrouve sa voix unique et son accent du Tennessee, son style poétique et son goût pour un r’n’b moderne auquel elle ajoute une pincée de psyché. À sa manière, Valerie June fait se rencontrer Memphis et Brooklyn. D’ailleurs, c’est à New York qu’elle a écrit ses nouveaux morceaux avant de rejoindre, à Los Angeles et Miami, le producteur Jack Splash, connu pour ses collaborations avec Alicia Keys et Kendrick Lamar.

Ensemble, ils se sont, en partie, inspirés de l’afrobeat de Fela Kuti et des arrangements de cordes de Tony Visconti pour Bowie. La soul du label Stax de Memphis a été également une influence comme on peut l’entendre sur «Smile». Un morceau irrésistiblement vintage qui lui est venu en observant une vieille dame, peut-être une ancienne esclave, sourire en assistant aux manifestations du Black Lives Matter.

Valerie June y a vu un signe d’optimisme.

Valerie June - Call Me A Fool [feat. Carla Thomas] (Official Music Video)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés