interview

Clara Luciani: "L’album commence et se termine avec les battements de mon cœur"

Clara Luciani: "Je n’ai pas une beauté classique et je me suis longtemps sentie comme étant la fille qu’on ne drague pas." ©Alice Moitié

Pour certains morceaux, elle a fait venir toutes ses copines en studio. Pour qu’elles assurent les chœurs. Et ça lui fait "chaud au cœur", dit-elle... Une expression qui convient bien au deuxième album de Clara, la chic fille.

Très dancefloor avec deux morceaux seulement pour se poser et danser un slow, «Cœur» palpite intensément. Et il n’est pas exempt de quelques prises de position politiques. Avec Sage, Yuksek et le D.J. Breakbot, Clara a conçu un album pour la période d’après le confinement. Elle la compare aux Trente Glorieuses… L’artiste démarrera sa prochaine tournée à Bruxelles. Une ville qui compte sur sa carte du Tendre.

Vous nous offrez un album "feel good".

C’est ce que je voulais, en tout cas. Je voulais proposer un album qui soit en opposition au contexte actuel, de la pandémie. Il aurait été différent s’il n’y avait pas eu le Covid. J’avais envie d’inviter les gens à danser et à penser à autre chose.

La première chose que l’on entend sur ce disque, ce sont les battements d’un cœur.

Oui, le mien. On les a enregistrés au studio. On m’a collé un petit micro sur la poitrine et pour que cela fonctionne, il faut rester parfaitement immobile. J’avais l’impression d’être chez le cardiologue. L’album commence et se termine avec les battements de mon cœur.

"J’aime que les chansons puissent offrir une double lecture et c’était déjà le cas avec «La Grenade» que certains n’ont toujours pas comprise."
Clara Luciani
Chanteuse

L’album décline les différents stades de l’amour. Pourtant, la première chanson traite des féminicides et des violences faites aux femmes.

Je suis contente que vous ayez saisi le message parce que je l’ai voulu subtil. J’aime que les chansons puissent offrir une double lecture et c’était déjà le cas avec «La Grenade» que certains n’ont toujours pas comprise. Je ne rechigne pas à faire du politique mais il faut que cela reste poétique. En France, quarante femmes ont, depuis le début de l’année, été tuées par leur conjoint. Cette envie de consacrer une chanson aux féminicides est venue d’un compte que je suis sur Instagram et qui s’appelle noustoutes.org. Et tous les jours, je voyais les chiffres augmenter. Je me disais que ce carnage continuait dans l’indifférence. Souvent quand j’écris une chanson, je la pense presque comme un slogan. Et pour des causes aussi importantes, c’est ce qu’il faut.

"Le Chanteur", autre titre de l’album, c’est un peu votre "Groupie du pianiste".

Exactement. J’aimais cette idée de faire le portrait d’une femme, atteinte d’érotomanie, qui est persuadée que toutes les chansons de son chanteur préféré ont été écrites pour elle. Elle vit dans un fantasme absolu. J’ai, moi-même, un peu appréhendé la vie de chanteuse et ce côté «créature sans attaches». Je me disais que ce n’était pas un métier très compatible avec la vie maritale classique. Cette chanson, c’est un mélange de ça. Aujourd’hui, je pense que si j’ai des enfants, je ne mettrai pas de pause à ma carrière. Je les embarquerais avec moi en tournée. Parce que la musique, c’est toute ma vie. Déjà cette pause imposée par la pandémie, cela signifie que lorsque je reprendrai les concerts, je n’aurai pas été sur scène durant deux ans. C’est énorme. Moi, je me suis sentie désorientée. Tout à coup, j’étais privée de ma fonction.

Clara Luciani - Amour toujours (Audio Officiel)

"Amour toujours" parle de la passion amoureuse?

Exact. Avant, quand j’évoquais l’amour, c’était toujours dans la souffrance et la mélancolie. Et là, j’ai décidé de traiter des mêmes sujets mais de façon plus rieuse. Ici, c’est un clin d’œil à tous ces clichés sur l’amour et à ces promesses que l’on fait parfois un peu trop rapidement.

"Souvent quand j’écris une chanson, je la pense presque comme un slogan. Et pour des causes aussi importantes, c’est ce qu’il faut."
Clara Luciani
Chanteuse

La première ballade arrive vers la fin de cet album. Sinon tout l’album est conçu pour le dancefloor…

Oui, je me suis dit qu’une soirée dansante réussie, c’est aussi lorsque tu as une petite pause pour prendre un verre et t’asseoir. (Rires). C’est pour cela qu’il y a deux titres lents. «Je ne sais pas plaire», c’est une chanson importante pour moi. Je n’ai pas une beauté classique et je me suis longtemps sentie comme étant la fille qu’on ne drague pas. J’ai eu envie de faire cette chanson pour toutes celles qui vivent ce genre de situations. La chanson a un dénouement heureux.

Avec Julien Doré, vous nous offrez "Sad and Slow", qui est un vrai slow.

C’est une chanson émouvante et tendre. Je suis très heureuse de la partager avec lui. C’est un ami. Dans ce milieu, c’est important de se trouver des alter egos et de se constituer une petite bulle dans laquelle on se sent en sécurité.

Nouveau album

«Cœur»
Clara Luciani

En concert le 8 novembre au Cirque Royal et le 9 mars 2022 à Forest National.

Note de L'Echo: 5/5

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés