nécrologie

Décès inopiné du chef d’orchestre Patrick Davin (1962-2020)

Le chef belge Patrick Davin, 58 ans, est décédé hier à la Monnaie, lors d’une répétition de "Is this the End?", création de Jean-Luc Fafchamps, qui devait ouvrir la saison ce week-end.

Homme charmant et discret, Patrick Davin, natif de Huy, nous avait avoué en 2013, en prenant la direction de l’Orchestre symphonique de Mulhouse, être toujours surpris de se voir aussi régulièrement sollicité. «C’est votre professionnalisme», lui avait rétorqué un jour un critique, entérinant le compliment d’une chanteuse qui voyait en lui «un chef à l’ancienne», sans esbroufe.

Cette force tranquille avait permis à cet ancien élève de Pierre Boulez et de Peter Eötvös d’afficher un palmarès impressionnant, à l’étranger et en Belgique, en s’imposant comme une référence dans le répertoire contemporain. On le vit chez nous à la tête de Musiques nouvelles ou du Chœur de chambre de Namur, mais aussi premier chef invité de l’Opéra Royal de Wallonie. Il venait de prendre la direction du département musical du Conservatoire de Liège.

On saura ce jeudi si la programmation de «Is this the end?» reste techniquement réalisable, même si, comme nous l’a confirmé Peter de Caluwe, «l’envie de jouer à tout prix en hommage à Patrick s’est très vite manifestée». L’œuvre, dont le titre prend soudain un sens cruel, se penche sur le sort des humains qui, déjà partis dans l’au-delà, errent sans savoir comment saluer la faucheuse. Cet opéra-là s’adresse aussi bien aux vivants qu’à ceux qui n’ont pu correctement dire adieu aux morts aimés…

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés