Publicité

Esperanzah 2021: "petit" mais déterminé!

Au festival Esperanzah. ©Gaetan Nadin

Rendez-vous avec un Covid Safe Ticket ces 31 juillet et 1er août à l’abbaye de Floreffe pour un "Petit Esperanzah" avec tout de même une quinzaine de groupes et d’artistes.

Les organisateurs du festival l’avaient juré: si Esperanzah pouvait se tenir cette année sans être dénaturer, ils se retrousseraient encore plus les manches. Moyennant la présentation d’un Covid Safe Ticket (seul biais, précisent-ils, par lequel «organiser un vrai festival sans masque et sans distanciation en toute sécurité»), rendez-vous donc ces 31 juillet et 1er août à l’abbaye de Floreffe pour un «Petit Esperanzah». Entendez par-là que musique, arts de la rue et engagement sont toujours de mise, mais de manière un peu plus ramassée que d’ordinaire.

On y verra donc du cirque et du théâtre, on ira écouter les débats au traditionnel Village des Possibles, et on voyagera aux quatre coins du monde avec une quinzaine de groupes et d’artistes qui ont l’engagement en commun. Comme Yseult par exemple, la finaliste de la Nouvelle Star, lauréate d'une Victoire de la Musique, qui se produit pour le moment en piano-voix, ou comme la rappeuse martiniquaise Meryl.

Meryl - AH LALA

Hip-hop encore avec La Dame Blanche, chanteuse, flûtiste et percussionniste cubaine. Et engagement aussi avec le brésilien Lucas Santtana, toujours inspiré par Gilberto Gil. Quant à Ozferti, Florian Doucet dans la vraie vie, bruxellois d’origine bretonne et Octave des Musiques du Monde cette année, il a développé tout un univers, original, nourri par l’électronique, du graphisme, la science-fiction et son expérience en Afrique de l’Est avec des musiciens éthiopiens. À découvrir sur l’album «Solarius Gamma» sorti au printemps 2020 ou... ce samedi à Esperanzah!

Les 31/7 et 1/8 à l'Abbaye de Floreffe: www.esperanzah.be

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés