Publicité

Huits concerts "Classissimo" au Théâtre du Parc

©BELGAIMAGE

Si le rock et la musique pop sont au cœur de la majorité des festivals musicaux de l’été, les amateurs de musique classique, de jazz et de blues n’en sont pas pour autant oubliés.

En démarrant dès ce vendredi dans l’écrin sur mesure du Théâtre royal du Parc, le festival Classissimo prend une longueur d’avance sur le très éclectique Brussels Summer Festival dont il est l’émanation, et qui ne débutera, lui, que le 14 août. Ce décalage temporel entre les deux manifestations devrait permettre au volet classique d’affirmer davantage sa présence. On peut aimer Mozart et Girls in Hawaii, mais pas forcément le même jour.

On peut aimer Mozart et Girls in Hawaii, mais pas forcément le même jour.

Cette édition 2015 de Classissimo a choisi de jouer la carte de la transmission, en associant, dans la plupart de ses rendez-vous, grands noms et jeunes pousses surdouées. Avec une telle philosophie, le concert d’ouverture ne pouvait que séduire la pianiste portugaise Maria-Joao Pires, dont l’engagement dans l’enseignement de la musique est une seconde nature. Il se matérialisera avec la participation de la chorale Equinox, qui réunit de jeunes défavorisés (7 août).

©BELGAIMAGE

Jeunesse encore le lendemain, avec trois étudiantes de la Chapelle musicale Reine Elisabeth – Alexandra, Yoanna et Milena – qui affûteront leur violon en compagnie de leur professeur Christia Hudziy, au piano (8 août). Le troisième concert, qui affiche Brahms, Mozart, Chopin et Ligeti, devrait être tout aussi passionnant sous les doigts du pianiste belge Johan Schmidt et d’une interprète encore peu connue ici, Nagi Maruyama. Et pour cause: cette jeune Japonaise n’a que 15 ans. Mais elle déjà finaliste du Concours Chopin… (9 août).

Musique en famille

©DOC

Du côté des valeurs sûres, "notre" indétrônable pianiste Jean-Claude Van den Eynden, sa disciple Eliane Reyes et le violoncelliste David Cohen uniront leurs talents pour servir Ravel, Schumann et Paganini (10 août). Abdel Rahman el Bacha, inoubliable vainqueur du Reine Elisabeth 1978, viendra, quant à lui, faire de la musique en famille, avec sa compagne violoncelliste, son fils pianiste et sa fille violoncelliste. L’occasion d’entendre notamment certaines compositions du franco-libanais (12 août). Plus inattendu, le programme concocté par le flûtiste Marc Grauwels, l’inclassable pianiste Philippe Collars-Neven et la violoniste/chanteuse Joëlle Strauss. Ce trio inhabituel évoquera le Paris 1900 de Fauré et Ravel, avant de s’engouffrer dans la musique Klezmer (13 août).

Retour au romantisme éprouvé avec la violoniste Tatiana Tamouil et la pianiste Irina Lankova, duo éprouvé dont le charme slave servira comme il se doit Grieg et Rachmaninov (14 août).

Quant aux clés du dernier concert (15 août), c’est aux musiciens d’Astoria Movies que le festival les a confiées. L’ensemble de Christophe Delporte, accompagné par la chanteuse argentine Jennifer Scavuzzo, a choisi le compositeur idéal pour conclure un festival dans l’effervescence: Astor Piazolla…

Classissimo du 7 au 15 août au Théâtre royal du Parc à Bruxelles, 070 660 661, www.ticketmaster.be.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés