Jazz au Marni: toutes trompettes dehors

©BELGA

Jazz | Comme à son habitude, le théâtre ixellois ouvre sa saison en musique, avec un instrument comme invité d'honneur. Cette année, le cuivre des trompettes va briller.

>Marni Jazz Festival #trumpet: du 5 au 15/9

C’est une tradition depuis maintenant 15 ans: un festival jazz ouvre la nouvelle saison du Marni. Une manière, comme dit Joëlle Keppenne, directrice de ce théâtre situé à Ixelles, côté Flagey, et programmatrice du festival, de faire "la transition avec les festivals d’été et de donner le coup d’envoi de la rentrée culturelle". L’idée est bien de "faire la part belle aux musiciens belges, qui ont, pour certains, carte blanche et réalisent donc des projets inédits".

"Le mélange des genres gomme les préjugés au sujet de cette musique souvent mal connue."
Joëlle Keppenne
Directrice du Théâtre Marni

En plus de proposer des résidences, le Marni permet également aux artistes de se rencontrer dans une atmosphère délibérément placée sous le signe de l’échange et du plaisir. Chaque année, un instrument est mis à l’honneur. Cette fois, c’est la trompette qui sera le fil conducteur d’une programmation qui rassemblera notamment Laurent Blondiau, fondateur de Mâäk, Jean-Paul Estiévenart, qui inaugurera une nouvelle formule en quintette, et Greg Houben, dont la reprise de "Pourvu qu’elles soient douces" de Mylène Farmer n’est pas passée inaperçue; elle s’était d’ailleurs accompagnée d’un clip où l’on retrouvait le metteur en scène David Murgia et le comédien François Damiens.

Greg Houben - Pourvu qu'elles soient douces

Il sera ici rejoint par son père, Steve Houben, grande figure de la scène belge, pour une expérimentation de "jazz fusionnel". Le public aura donc une nouvelle fois l’occasion de voir et d’entendre à quel point le jazz est un style musical qui se porte bien, particulièrement chez nous. "Il y a de plus en plus de programmation jazz sur les scènes en Belgique, s’enthousiasme Joëlle Keppenne. L’oreille du grand public s’y familiarise. Beaucoup de jeunes talents belges sont reconnus à l’international et font parler d’eux sur les réseaux sociaux. Les musiciens de plusieurs générations y sont très actifs. Le mélange des genres, soul, world et chanson française, rend l’approche plus accessible et tend à gommer les préjugés au sujet de cette musique souvent mal connue, qui n’est pas réservée qu’aux seuls musiciens."

Marni Jazz Festival #trumpet. Du 5 au 15/9: theatremarni.com

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content