Jeanne Added: "J'essaie d'être pointue en moi-même"

La formation musicale de Jeanne Added est classique. Elle a, en effet, étudié le violoncelle et le chant. ©Julien Mignot

Capillairement, elle nous fait penser à Annie Lennox. Vocalement, à Björk, parfois. Mais Jeanne Added est vraiment elle-même. Élue meilleure artiste féminine par les Victoires de la musique, cette Rémoise a quitté l’univers du classique pour rayonner dans l’électro-pop. Interview.

Première précision. On ne dit pas, comme je faisais avant de la rencontrer, "Jeanne Addid" mais "Jeanne Added" comme cela s’écrit. Parce que son patronyme ne vient pas d’Angleterre mais d’Algérie. "En fait, cela vient de Hadded ou Haddad, c’est la même racine. Je n’aime pas trop raconter ces choses-là. Je ne suis pas liée à ça. Mon grand-père était Juif algérien. Les Juifs d’Algérie avaient été naturalisés français à la fin du XIXe siècle. Mais je viens d’une famille athée et n’ai pas de culture juive ou algérienne. Ma mère, elle, vient d’une famille polonaise catholique. Et je n’ai pas de culture polonaise, ni catholique. Je suis un peu hors-sol." Ah, c’est quoi "hors-sol"?, je demande. "Quand tu n’as pas de racine. Ou alors, celles de mes parents. C’est très nucléaire."

Jeanne Added - "Radiate". Pias. Note: 3/5. ©doc

Fin du premier chapitre que Jeanne ne tenait pas du tout à aborder en interview. On remarque, à ses côtés, une énorme gourde d’eau. Elle s’y est mise façon écolo, il y a un an. En mode zéro déchet aussi, Jeanne? "Non, regarde, j’ai un iPhone. Pourtant, c’est quand même une saleté qui utilise plein de minerais et c’est une catastrophe écologique. Cela dit, pour la musique et les réseaux sociaux, l’iPhone, pour un(e) musicien(ne), c’est un peu obligé."

S’adapter au nouveau mode d’écoute

Pour son deuxième album, "Radiate", sorti il y a quelques mois, Jeanne a travaillé avec Maestro, un duo électro franco-écossais. "Je leur ai fait écouter les maquettes de mes morceaux. Et ensuite, on a travaillé ensemble. On est très complémentaires. Fred a une formation classique, on a été au Conservatoire ensemble et Marc est batteur et chanteur, spécialiste en électro. Ils se sont centrés sur la partie de la production et moi, sur celle de la composition. En plus, ils sont très forts en live. C’est sensuel et sexy. J’avais envie d’aller vers ça tout en étant assez pudique."

Jeanne Added - Radiate


Le focus de "Radiate" est placé sur la voix de Jeanne. Et il arrive que l’on songe à Björk en l’écoutant, notamment sur la chanson "Song 1-2". "C’est une chanson que j’ai écrite à une époque où j’écoutais encore beaucoup Björk. Donc, l’influence est là. J’ai suivi Björk jusqu’à ‘Medulla’. Je me suis rendu compte que je connaissais cet album par cœur, du début à la fin. Et c’est une chose que l’on fait moins aujourd’hui. On n’écoute plus les albums en entier. De nos jours, les artistes s’adaptent au mode d’écoute des gens, qui est plus aléatoire."

"On n’écoute plus les albums en entier. De nos jours, les artistes s’adaptent au mode d’écoute des gens, qui est plus aléatoire."
Jeanne Added
Chanteuse

La formation musicale de Jeanne n’est ni rock, ni pop, mais classique. Elle a, en effet, étudié le violoncelle et le chant. Ensuite, elle a choisi de faire le jazz et de passer le bac. Il lui a fallu un peu de temps pour gagner en confiance en soi et créer sa propre musique. "Récemment, on m’a dit que je faisais de la pop atmosphérique. Cela me plaît. J’ai aussi entendu l’expression ‘synth pop’ pour désigner mes chansons."

Elle s’en moque un peu des étiquettes, Jeanne. Cela se voit tout de suite. Récemment, on lui a accolé celle d’artiste rock. "C’est arrivé au moment des Victoires de la musique et c’est un choix de mon label, qui m’a inscrite dans cette catégorie." En même temps, Jeanne ne peut pas cacher son petit côté rock. Elle nous fait, d’ailleurs, un peu penser à Annie Lennox. Une artiste qu’elle apprécie.

La chanteuse ne sait pas si on est arrivé ou pas à la fin de l’électro, comme d’aucuns l’affirment. "On est tellement saturés de sons et d’images. On ne sait pas si on va retrouver quelque chose qui fait du bien comme en leur temps, le hard rock ou l’album ‘The dark side of the moon’ de Pink Floyd. Mais si on pense que cela n’arrivera plus, alors, on ne fait plus rien. Je préfère ne pas réfléchir en ces termes. Et puis, je ne suis pas pointue ni en rock, ni en pop, ni en électro. J’essaie d’être pointue en moi-même."

Un jour, en français

Exigeante, Jeanne sent quand il faut l’être et quand il faut lâcher prise. Régulièrement, elle envisage de chanter en français mais admet que ses propres textes, dans cette langue, sont très mauvais. Alors, elle espère rencontrer de bons auteurs. "Le problème, c’est que j’écoute peu de chanteurs français. En ce moment, j’écoute, par exemple, Charlotte Adigéry qui est Belge, produite par Soulwax."

Remporter la Victoire de la musique comme meilleure artiste solo féminine l’a complètement surprise. Comme pratiquement tout le monde, Jeanne s’attendait à ce que ce soit Chris (anciennement Christine and the Queens) qui l’obtienne. "Cela réchauffe le cœur de tous ceux qui travaillent avec moi mais je ne vois pas de changement important. Si ce n’est que cela donne confiance."

En concert le 2 mai aux Nuits Botanique et le 21 juillet aux Francofolies de Spa.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect