John Paulson libre de racheter le fabricant des pianos Steinway

La société de capital risque Kohlberg a annoncé mardi dans un document boursier qu'elle n'allait pas augmenter son offre de rachat sur le fabricant de pianos et d'instruments de musique américain Steinway et qu'elle renonçait donc à l'acquérir.

Kohlberg & Co a refusé mardi de surenchérir sur une offre de 477 millions de dollars (360 millions d'euros) déposée par le fonds d'investissement John Paulson pour Steinway Musical Instruments, le célèbre fabricant de pianos et de saxophones.

Steinway avait dit lundi avoir reçu une offre de 38 dollars par actions de la part d'un investisseur non identifié, alors que le fonds Kohlberg & Co avait proposé 35 dollars.

Selon une source proche de l'opération, l'acquéreur est le fonds John Paulson.

Un tel rachat serait une surprise de la part de John Paulson, peu habitué à ce genre d'investissement, lui qui doit sa gloire au fait qu'il avait parié dès 2007 contre les subprimes avant de refaire une mise payante sur le marché de l'or en 2009.

Steinway, fondé il y a 160 ans, a bâti sa réputation sur la fabrication de pianos à queue. Le groupe peine depuis un certain temps à rester compétitif dans un contexte de stagnation des ventes, ce qui l'a incité à envisager de se mettre en vente.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés