Kopatchinskaja et Antonini: "tempête et poudre à canon"!

Un album Alpha.

Avec toute leur énergie déjantée, la bouillonnante violoniste moldave et le chef et flûtiste italien lardent cinq concertos de Vivaldi de quelques pièces contemporaines. Attachez vos ceintures!

Qu’est-ce qu’ils ont dû se faire plaisir avec ce disque-là. Et qu’est-ce qu’il est bienvenu en ces temps moroses. Oh, bien sûr, larder cinq concertos de Vivaldi de quelques pièces contemporaines – Francesconi, Stroppa, Movio, Sollima… – bouscule les habitudes.

Classique

«Whats’s next Vivaldi?»
Kopatchinskaja/Antonini/Il giardino armonico

Note de L'Echo: 4/5

Mais l’on n’en attendait pas moins de la  bouillonnante violoniste moldave Patricia Kopatchinskaja et du chef et flûtiste Giovanni Antonini, premier Italien à avoir redonné vraiment vie à Vivaldi et à son inégalable palette de couleurs. On est ici entre virtuoses incontestés, un tantinet déjantés mais tellement convaincants. Les quelques largos apaisants n’y changeront rien. Dans les prestos et les allegros, c’est l‘allure TGV qui dicte le rythme, l’archet au relief tzigane explose les codes, Il giardino armonico encaisse sans ciller.

«Tempête et poudre à canon» proclame d’ailleurs le livret , dont la dernière photo en dit long sur ces garnements surdoués: on y voit Antonini saisir à la gorge Kopatchinskaya, qui feint l‘étouffement en tirant la langue. Pas très sérieux, non. Mais admirablement joué.

WHAT'S NEXT VIVALDI? // Patricia Kopatchinskaja, Il Giardino Armonico, Giovanni Antonini

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés