La balade alternative du festivalier cool

Lors du festival de Chassepierre, 17 lieux seront investis. ©La Passante (FR)

Entre les arts de la rue et la world music, voici le parcours du festivalier cool.

Le cocktail d’un festival d’arts de rue réussi échappe pour une part non négligeable à ses organisateurs et organisatrices: il dépend de la météo! Déesse ô combien capricieuse, elle peut vous ravir de sa douceur ou contraindre au déplacement d’une représentation. Si vous êtes prêts à jouer avec cette insolente, voici le programme qui vous attend cet été.

Esperanzah! Les 2, 3 et 4 août, à l’abbaye de Floreffe | Des musiques venues d’ailleurs et des sons métissés, donc un max’ de découvertes, un beau cadre, et puis de l’engagement, parce qu’on croit à Floreffe qu’un autre monde est possible.
Le festival préféré du pro
Simon Damman, chroniqueur musical

Allons-y chronologiquement et commençons par le Festival des Tchafornis, du 5 au 7 juillet 2019 à Engis. Le centre culturel de cette petite cité ardente, pas loin de la grande, rassemble chaque année 4.000 personnes dans le parc des Tchafornis pour un événement ultra démocratique: 2,50 euros par jour et gratuit pour les moins de 18 ans. Les Lecteurs publics y organisent une sorte de karaoké littéraire et intimiste et Mes Dames Pipi y montrent leur "Toilette ambulante", facétie théâtrale écolo-hygiéniste bien à propos.

Avant ça: Zomer van Antwerpen, du 21 juin au 1er septembre. Si vous voulez mettre vos pieds dans le sable du bar d’été ou dans l’herbe à côté des vaches de "Weiland met koeien", doe maar! Et surtout, autour du 7 juillet, allez voir en famille Royal de Luxe et leur spectacle "Miniatures": un pilote-poète survole le monde dans ce qu’il a de plus beau et incohérent. Embarquement immédiat savoureux.

Du 12 au 14 juillet, le 30e festival du conte de Chiny vous propose, outre ses spectacles en salles, des jeux en rues, des balades contées ou des descentes en barques avec des diseuses et raconteurs de talents. Il y a aussi des stages pour enseignants et comédiens.

Au 60e Festival de Spa, du 7 au 18 août, en extérieur, vous pourrez suivre la "Maison éphémère", trois personnages dans une magnifique réflexion sur le secret de famille et la mémoire. À ne pas manquer non plus: "Bêtes de foire". Joué plus de 500 fois du Portugal à la Suède, ce spectacle joue de la poésie des marionnettes grâce à un duo artisane-artiste émouvant.

Pour un événement anti-prise de tête, rendez-vous à Soiron sur Scène, le 11 août à Grand-Rechain. Pas de grandes têtes d’affiche, mais le plaisir de se retrouver au pays de Herve entourés de clowns et de funambules.

Bien évidemment, les 17 et 18 août, vous ne pourrez pas manquer Chassepierre. LE festival de la discipline qui en est à sa 46e édition. 17 lieux investis: les prairies dédiées au cirque, la ville aux spectacles de rue et au théâtre, avec de la danse qui s’intercale partout. La directrice Charlotte Charles-Heep promet des dizaines de foisonnantes propositions. Une application mobile a même été créée pour s’y retrouver.

Avec 20 compagnies, 10 lieux et 53 représentations, Rue du Bocage, les 24 et 25 août à Herve, devient également un incontournable tandis qu’à Huy, les Unes fois d’un soir du 28 septembre vous aideront à prolonger le bonheur estival de rues dédiées à l’émotion et à l’art.

Le profil du festivalier cool

Ce qu'il écoute

Pongo - "Baia" EP, Bigwax | Note: 4/5

Angolaise réfugiée au Portugal, découverte sous le pseudo de Pongolove avec les remuants Lisboètes de Buraka Som Sistema, elle donne un coup de peps au Kuduro, mélange de semba locale, d’électro et d’instruments africains. Irrésistiblement dansant! S.D

Le 3/8 à Esperanzah.

Ce qu'il lit

"En camping-car"  Ivan Jablonka | Points, 6,50 euros | Note: 5/5

"Soyez heureux!" ordonne le père au volant d’un combi qui emmène sa famille au cœur de la beauté antique. Vacances ringardes pour l’ado qui se tape des barbecues sur la plage avec ses vieux et visite des ruines "nulles". Sans doute pas tant que ça puisque l’auteur est devenu historien et revisite ces années 80 avec une douloureuse drôlerie. S.C


 

LES IMMANQUABLES

World Music à Couleur Café

Du 28 au 30/6, à Bruxelles.

À voir

Zomer van Antwerpen

"Fase" de Steve Reich, Anne Teresa De Keersmaeker & Rosas (danse). 2>21/7

Rue du Bocage Herve

"Adoro", Les péripéties amoureuses de la compagnie espagnole Alta Gama. 17>18/8

Festival de Chassepierre

"Esquerdes" Par les circassiens espagnols Hotel Iocandi. 24/7>15/8

 

Les années Tour & Taxis sont loin: le festival des musiques du monde matinées de sonorités urbaines s’installe pour la troisième fois déjà avec vue sur les boules de l’Atomium. Nouveau: la Black Stage, dédiée à la house et à la techno. Le plateau Niveau 4 passera encore, toujours au service de la classe montante du rap belge. Que vous recommander, outre de garder les oreilles ouvertes? Les fines plumes d’Isha et de Veence Hanao (qui sera aussi à Esperanzah), le show de Zwangere Guy, l’incroyable sax de Kamasi Washington, les B.O. de Goran Bregovic, le reggae de l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly, l’afrobeat inventif de Kokoroko… Notamment!

Détente au Deep In The Woods

Le cadre bucolique du festival Deep In The Wood situé sur le domaine de Massembre en province de Namur accueillera sa neuvième édition du 6 au 8 septembre.

Fidèle à sa réputation de dénicheurs de talents locaux, le festival verra les Gantois de Stadt brûler les planches avec leur krautpop psychédélique le samedi 7, en compagnie d’un autre Belge Stijn et son funk magnétique. Le rock primitif des (encore) Belges de The Germans viendra illuminer la nuit du vendredi avec les Français de Djeuhdjoah et Lieutnant Nicholson et leur afro-électro doux et joyeux. Ajoutez à cela un sauna, un cinéma et des cours de Yoga, et vous avez ici le cocktail parfait pour finir l’été.

Quand été rime avec ciné

Une fois de plus, le cinéphile bruxellois aura l’embarras du choix.

 La Cinémathèque Royale programme tous azimuts, de Douglas Sirk à Agnès Varda, en passant par Romy Schneider et le meilleur des séries B. Les amateurs de plein air dirigeront leurs pas vers Bruxelles fait son cinéma – et leurs postérieurs vers les transats mis à disposition à travers toute la capitale du 5 au 19 juillet. Du côté du Nova, juillet brillera sous les feux de l’art de la table avec Summer Stoemp. Et le Palace n’est pas en reste, grâce à une sélection baptisée Sun Screens, qui mêlera classiques restaurés, sélection Kids, courts-métrages et nouvelles sorties qui n’attendaient que la belle saison pour trouver leur public… Syl.S.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect