La recette pop de NZCA Lines

Troisième album de NZCA Lines, "Pure Luxury" est un conte néo-disco qui s’amuse des clichés mais sans vraiment renouveler son sens aiguisé du groove et de la boule à facettes.

L’histoire de NZCA Lines pourrait se résumer en un paradoxe culinaire: comment faire changer les saveurs de ses compositions tout en gardant la même recette? La réponse se trouve dans le terme «concept». Un premier album moderne et accrocheur en 2012, puis un concept-album futuriste aux riches influences en 2016, et enfin «Pure Luxury», conte néo-disco qui s’amuse des clichés.

Le dénominateur commun? Un sens aiguisé du groove et de la boule à facettes. Malgré ses airs minimalistes et fragiles, la pop de NZCA Lines est d’une efficacité redoutable, et ce nouvel album ne déroge pas à la règle («Prisonner of Love», «Real Good Time».) Mais jouer de la sorte comporte également son lot de risques, comme celui de faire du neuf avec du vieux.

NZCA LINES - Pure Luxury (Official Video)

Et, là encore, cet album ne déroge pas à la règle. On retrouve dans «Pure Luxury» les mêmes mimiques sonores, les mêmes thèmes musicaux et les mêmes ficelles depuis 2012 («Pure Luxury», «Pimp & Shine»).

Un concept marketé pour 2020, certes, mais la recette reste la même: ligne de basse ronde, voix de falsetto qui martèle le propos, cordes qui ponctuent le refrain... Ce qui n’est ni une bonne ni une mauvaise chose, car cela n’altère en rien la magie de la pop de NZCA Lines. Mais on pourrait être en droit d’en attendre un peu plus de la part d’un artiste qui a forgé sa réputation sur sa créativité.

Pop

"Pure Luxury"

NZCA Lines

Note: 3/5

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés