La soprano Jessye Norman s'est éteinte

Jessye Norman chantant au Capitole en 2013 à l'occasion d'une cérémonie marquant le 50e anniversaire de la Marche sur Washington pour l'emploi et la liberté. ©REUTERS

La cantatrice Jessye Norman est décédée lundi, à 74 ans, des suites d'une septicémie. Sa voix à la fois sombre et majestueuse avait conquis les publics du monde entier.

La cantatrice américaine Jessye Norman est décédée lundi à l'âge de 74 ans dans un hôpital de New York des suites de complications liées à une lésion de la moelle épinière survenue il y a quatre ans, a annoncé sa famille dans un communiqué. "Nous sommes si fiers de ses réussites musicales et de l'inspiration qu'elle a été pour le public dans le monde entier, qui continuera à être une source de joie", ont ajouté ses proches. 

Elle était l'une des plus grandes artistes à chanter sur notre scène.
Peter Gelb
Directeur du Met

Née dans l'Etat de Géorgie au temps où la ségrégation était encore d'application, Jessye Norman a débuté sa carrière en Europe puis intégré l'Opéra de New York en 1983. Reconnue comme l'une des cantatrices les plus populaires des années 80 et 90, elle fut choisie pour chanter aux cérémonies d'investiture des présidents américains Ronald Reagan et Bill Clinton.  

Socialement engagée

De nombreux hommages ont afflué à l'annonce de son décès. "Le Met pleure Jessye Norman, l'une des plus grandes sopranos des 50 dernières années", a indiqué le grand opéra new-yorkais où elle s'est produite plus de 80 fois, dans un répertoire allant de Wagner à Poulenc, en passant par Bartok, Schönberg et Strauss. "Elle était l'une des plus grandes artistes à chanter sur notre scène", a souligné le directeur du Met Peter Gelb. "Son souvenir vivra à jamais".

Jessye Norman interprète "Mon coeur s'ouvre à ta voix" de l'opéra "Samson et Dalila" de Camille Saint Saëns, avec l'Orchestre national de France. 

Source: INA

"Je ne me souviens pas d'un moment dans ma vie où je n'ai pas été en train d'essayer de chanter", disait, en 2014 à la radio américaine NPR, celle qui aura remporté cinq Grammys, dont un récompensant l'ensemble de sa carrière en 2006.

Jessye Norman était aussi une femme de convictions, socialement engagée, notamment pour les artistes des milieux défavorisés. Elle avait notamment fondé dans sa ville natale d'Augusta la Jessye Norman School of the Arts, gratuite pour les plus désargentés.

Ses dernières interviews remontent, pour la plupart à 2014, année de la publication de ses mémoires, "Stand Up Straight and Sing!". Elle y racontait en détail les femmes qui l'avaient marquée, et le racisme auquel elle avait été confrontée, enfant puis adulte.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect