Le rappeur Orelsan au centre de deux pétitions

©AFP

Le rappeur français Orelsan, qui était poursuivi pour injure et provocation à la violence envers les femmes dans plusieurs de ses textes, a été relaxé en 2016. Le revoici aujourd'hui au coeur d'une pétition... et d'une contre-pétition.

Dans le marigot fumant du web, chaque mot peut faire l’objet d’une polémique, spontanée ou organisée, et créer des batailles rangées qui volent généralement très haut.

Et il faut reconnaître qu’avec leur sexisme éhonté, les paroles de "Saint-Valentin" du rappeur français Orelsan sont du pain béni pour lesdites factions. Poursuivi notamment pour ce tube de 2009 mais relaxé (L'Echo du 18/2/2016), revoici Orelsan et sa chanson au cœur d’une pétition, lancée sur change.org.

Et d'interpeller Françoise Nyssen, la ministre française de la Culture, pour qu’on retire au chanteur ses 3 trophées, décrochés il y a une semaine aux 33e Victoires de la Musique.

C’était sans compter sur ses fans, qui viennent de lancer une contre-pétition... sur le même site. Pour l’instant, on en est à cinq contre un. C’est trop bô l’amour.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés