Le voyage mystique de Rhye

Rhye. ©ANP

Rhye, un artiste qui aime les falsettos mais sans trop en abuser, a conçu "Home", l’album adéquat pour ce confinement. Un déstressant total.

Comme l’indique son titre, le nouvel opus de Rhye, l’artiste qui ne fait qu’un avec Michael Milosh, s’est fait à la maison. Celle que ce Canadien d’origine a choisi en Californie, près de Santa Monica, après une vie très itinérante. Cependant, l’intro fait penser à un voyage mystique, en tout cas intérieur et intime.

CD Pop

«Home»
Rhye

Note de L’Echo : 3/5

Uni à l’artiste multimédia Genevieve Medow Jenkins, fondatrice des Secular Sabbaths, Rhye a puisé une part de son inspiration dans ces sessions où se mêlent musique ambient et cérémonie du thé dans un esprit de partage et de bien-être. L’album respire, en effet, une forme d’apaisement sans pour autant être linéaire. Dans «Black Rain», Rhye est parti d’un mouvement de «Shéhérazade» de Rimsky-Korsakov pour doter les arrangements de cordes d’un effet Ballet Russes.

Le morceau est effectivement dansant mais comme on danserait face à l’océan, pas en club. Rhye, un artiste qui aime les falsettos mais sans trop en abuser, a conçu l’album adéquat pour ce confinement. Un déstressant total.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés